L'Usine Auto

Le 19/08/04 - Rentrée politique : les ministres dans leurs petits souliers; Google révise ses ambitions; Automobile : coup d'accélérateur sur la hausse des prix... et sur les exportations...

, , ,

Publié le

Rentrée politique : les ministres dans leurs petits souliers. Affaibli par les échecs électoraux du printemps, le Gouvernement, qui tient son premier Conseil des Ministres post estival s'apprête à ouvrir sept dossiers chauds expliquent Les Echos : le budget, la cohésion sociale, les 35 heures, le service minimum, la présidence d'EDF, la fonction publique et l'éducation et la recherche. Ceci, dans un climat rendu délétère par la probable candidature de Nicolas Sarkozy à la présidence de l'UMP. La Tribune prévoit que les débats sur la hausse du Smic et les allégements de charges seront vifs et rappelle qu'un « front syndical pour la défense des 35 heures » se crée.

Google révise ses ambitions.L'introduction en bourse de Google fait encore la une de vos journaux pour annoncer le feu vert de la Sécurities and Exchange Commission. Mais La Tribune notamment souligne dans son titre que la moteur de recherche fait « profil bas » pour son introduction en bourse. Il a considérablement réduit ses ambitions. Son prix d'introduction se situe aujourd'hui dans une fourchette allant de 85 à 95 dollars contre 108 à 135 au départ. Du coup la valorisation de la société est fortement réduite passant de 36,6 milliards à 25, 8 milliards de dollars. La Tribune et Libération analysent les maladresses et excès d'arrogances  des managers qui ont valu à Google cet accueil plutôt frais sur le Nasdaq. 

Automobile : coup d'accélérateur sur la hausse des prix... et sur les exportations. 4,2 % en juillet. C'est le montant de la hausse des prix des automobiles achetées en France et en Europe selon une étude de Pricewaterhousecoopers rapportée par Les Echos. Cette hausse s'expliquerait plus par un déplacement de la demande vers des modèles chers que par une inflation des prix. Dans Le Figaro, le secteur automobile est applaudi pour ses bonnes performances à l'exportation. Les exportations françaises ont progressé de 3,4 % par rapport aux six premiers mois pour atteindre 26,1 milliards d'euros.

Agroalimentaire. Après les fruits et légumes, le lait. La Tribune souligne que le dispositif de soutien de la filière fruits et légumes sera « un accord pour rien ». La Fédération du Commerce et de la distribution refuse en effet de négocier des contrats nationaux ou régionaux sur des prix minima, jugeant cette pratique illégale au vu des règles de la concurrence.
Les producteurs de lait prennent le relais en se lançant dans une opération de sensibilisation douce indique Le Figaro. Leur but : dénoncer la baisse des prix du lait pratiquée par les industriels, les transformateurs et les coopératives. Les prix ont chuté de 4 % en juillet après une baisse de 5% en deux ans.

Régions : les pôles de compétitivité vont être relancésLes Echos annoncent que le Gouvernement prépare une nouvelle génération de pôles de compétitivité favorisant la coopération entre industrie, recherche et université.

Conjoncture : les exportations progressent malgré un euro fort. Dans La Tribune François Loos, ministre délégué au commerce extérieur se félicite de la progression de 3,1 % des exportations françaises au semestre dernier...et indique qu'au premier semestre la France a conservé sa part de marché de 5,1 % dans le commerce mondial. Ceci, malgré l'appréciation de l'euro.

Isabelle Germain
 

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte