Le 08/02/05 - Budget, les Etats-Unis veulent redevenir vertueux. Raffarin souhaite améliorer l'attractivité du territoire. La polémique enfle sur l'accident du terminal de Roissy...

Partager


Budget, les Etats-Unis veulent redevenir vertueux. La Maison-Blanche semble enfin se préoccuper de son déficit rapportent vos quotidiens. Le projet de budget présenté hier prévoit de revenir sous la barre des 3 % de PIB en 2006, pour ramener le déficit à 390 milliards de dollars contre 427 milliards estimés en 2005. La Défense, les Affaires étrangères et la Sécurité intérieure ne seront pas touchées par les restrictions, mais des secteurs comme les transports, l'environnement et surtout l'agriculture verront leurs crédits amputés. Les subventions agricoles sont notamment visées. Ce projet de George Bush sera sans doute largement corrigé par les élus du Congrès, mais il profite d'ores et déjà au billet vert qui a poursuivi son rebond face à l'euro.

Raffarin souhaite améliorer l'attractivité du territoire. Le Premier ministre vient de présenter 35 nouvelles mesures pour attirer les investissements étrangers, avec l'objectif de la création de 100.000 emplois en trois ans, souligne La Tribune. Les principales dispositions sont orientées vers les "impatriés", c'est-à-dire les cadres étrangers installés en france. Leur statut fiscal va être assoupli afin de s'aligner selon Matignon, sur les pratiques en vigueur à l'international. Les impositions seront désormais proportionnelles au temps de travail effectif dans l'Hexagone. Par ailleurs le régime fiscal des quartiers généraux sera étendu aux centres de recherche et développement et la taxation de redevance des brevets sera réduite. Le gouvernement veut également améliorer l'accueil des étudiants et des chercheurs étrangers.

La polémique enfle sur l'accident du terminal de Roissy. Les conclusions de l'enquête administrative sur les circonstances de la catastrophe du terminal d'embarquement 2E, qui s'est effondré en mai 2004 seront rendues dans une semaine, mais déjà ADP se retrouve dans la tourmente, indiquent Les Echos et La Tribune. Des éléments du rapport Berthier ont été dévoilés hier par le Parisien, les conclusions sur la conception même de l'édifice mettraient en cause Aéroport de Paris et l'architecte en chef Paul Andreu, en plus des problèmes de réalisation, notamment l'insuffisance de ferraillage dans le béton, imputables au groupe Vinci et à sa Filiale GTM. Mais les experts pointeraient également du doigt les faiblesses du contrôle technique de la société Bureau Veritas. Cette polémique tombe au plus mauvais moment, alors qu'ADP souhaite s'introduire en bourse dès 2005.

Moins de recrutements de fonctionnaires. Dans la lettre de cadrage budgétaire pour 2006 adressée hier au ministres, Matignon a fixé entre 55 et 60.000 le nombres de recrutements de l'Etat, relèvent Les Echos et Le Figaro. Comme les estimations de départs en retraite tournent autour de 72-73.000 postes, les objectifs du Premier ministre reviendraient à ne pas remplacer entre 12.000 et 13.000 emplois. Ce qui représente une accélération du processus puisqu'un peu plus de 4.500 postes ont été supprimés en 2004 et seulement un bon millier en 2003. Selon le gouvernement, l'objectif n'est plus le remplacement des départs en retraite, mais les recrutements pour "faire face aux défis de la modernisation du service public." Il est aussi de faire des économies sur le fonctionnement de l'Etat pour dégager des marges de manœuvres afin de financer les priorités.

Alliance dans les écrans plats. Après Sharp qui a racheté les activités cristaux liquides de Fujitsu, Matsushita, le numéro un mondial de l'électronique grand public, a dévoilé une alliance avec son compatriote nippon Hitachi dans le secteur des écrans plasma, ce dernier ayant déjà une entreprise commune avec Fujitsu dans ce secteur, annonce le Financial Times. Les fabricants japonais serrent les rangs afin de ne pas se laisser déborder par les concurrents coréens et taïwanais, note Les Echos. Les cycles de développement de ses produits numériques sont de plus en plus longs et il est primordial de maintenir son avance technologique pour pouvoir imposer ses brevets.

Des relais de croissance pour les équipementiers des télécoms. "Les nouveaux services seront décisifs pour des équipementiers tel Lucent" affirme Laurent Lafarge, PDG de Lucent France, dans un entretien à La Tribune. Reprise des investissements dans les réseaux, déploiement des nouveaux opérateurs alternatifs, accords pour partager des technologies et mutualiser des ressources, mais surtout développement des nouveaux services multimédias enrichis, comme la vidéo à la demande ou la convergence entre le fixe et le mobile, Laurent Lafarge fait le point sur les opportunités de croissance dans le secteur des équipementiers.

Didier RAGU

A demain !

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    LES ECHOS
ARTICLES LES PLUS LUS