Le 02/02/05 - Le CAC 40 commence l'année en forme. Ubisoft réagit à l'irruption d'Electronic Arts dans son capital. Carrefour va baisser les prix dans ses hypermarchés...

Partager


Le CAC 40 commence l'année en forme. La bourse de Paris réalise une des meilleures performances en Europe depuis le début de l'année, avec une hausse de 2,42 %, souligne les Echos. L'indice a terminé le mois de janvier au-dessus de la barre symbolique des 3.900 points, il était hier à son plus haut depuis juin 2002. Le marché a rattrapé une partie de son retard de valorisation, bénéficiant du regain du dollar et de la bonne tenue de certains secteurs phares. Il a été porté par l'annonce de très bons résultats par de grandes sociétés, Total, Suez ou LVMH, ainsi que par les rumeurs de nouvelles opérations de fusion. Les spécialistes anticipent néanmoins une hausse modérée sur l'année.

Ubisoft réagit à l'irruption d'Electronic Arts dans son capital. L'éditeur français de jeux vidéo a révélé un programme d'investissement de plus de 420 millions d'euros au Canada, où il prévoit la création d'un millier d'emploi en cinq ans, soit le doublement de ses effectifs, annonce La Tribune. C'est un investissement qui bénéficie d'aide du gouvernement québecois. Il est vital pour le patron du groupe, Yves Guillemot, de prouver que malgré l'inflation des coûts de développement des jeux vidéo, Ubisoft est en mesure de suivre le rythme. Ce programme a aussi pour but de compliquer la donne d'un éventuel acquéreur, alors que les véritables intentions de l'Américain Electronic Arts, qui a pris une participation de 19 % dans le capital de l'éditeur ne sont toujours pas connues.

Carrefour va baisser les prix dans ses hypermarchés. Le leader européen de la distribution veut regagner ses parts de marché perdu dans l'hexagone au profit de son concurrent Leclerc, mais également des spécialistes du "hard discount". L'enseigne qui veut réaliser des baisses de prix autour de 300 millions, dans ses 216 hypermarchés, compte investir 440 millions d'euros dans ses magasins, dans des agrandissements ou des rénovations, note Les Echos. Le distributeur avait déjà investit le même montant l'année dernière, l'objectif est de placer tous ses hypers en tête ou à égalité en terme de prix avec ses concurrents, affirme La Tribune. Pour conserver sa marge, le groupe présidé par Daniel Bernard mise sur des réductions de coûts de 200 millions d'euros, notamment dans la logistique, la publicité et les frais de sièges.

Le CEA fixe sa stratégie à dix ans. Le Commissariat à l'énergie atomique vient de définir une stratégie d'action à moyen et long terme, il veut apurer ses comptes et recadrer ses missions. Réforme de la recherche française, place de la recherche fondamentale, baisse des effectifs, éparpillement des laboratoires, futurs pôles de compétitivité, projets dans le militaire, Alain Bugat, administrateur général du CEA, s'explique sur les grands objectifs dans un entretien aux Echos. L'organisme dispose actuellement d'un budget de 2,2 milliards d'euros environ, dont un peu plus de 900 millions pour le civil et emploie 10.000 personnes.

Le rebond des ventes de voitures se poursuit. Les immatriculations de voitures neuves ont augmenté de 6,5 % au mois de janvier, poursuivant les hausses des mois de novembre et décembre 2004. Pour Les Echos, les mesures de déblocage anticipé de l'épargne salariale autorisées par Bercy ont sans doute eu un impact favorable, de même que les nombreuses promotions, relève La Tribune. Pour autant, toutes les marques françaises n'ont pas réagis de la même façon à cette tendance. Le groupe PSA continu de déraper en perdant 2,2 points de part de marché, surtout à cause de la contre-performance de Peugeot qui cède 3,4 % alors que Citroën est en hausse de 3,3 %. Renault est quant à lui en forte hausse avec plus 17,5 %, faisant grimper la part des constructeurs français à 58,5 % sur leur marché domestique. Du coté des étrangers c'est Opel, filiale de GM et Nissan qui réalise la plus forte progression devant Toyota (respectivement 44, 37 et 15 %) Les Allemands sont à la peine, seul BMW affiche une progression à plus 10 %.

Le CET déjà bien utilisé par les cadres. L'accumulation de jours de RTT dans des comptes épargne temps semblent déjà avoir été bien intégré par une majorité de cadres, notamment les plus âgés, rapporte La Tribune. Une étude d'AG2R Prévoyance portant sur 820 entreprises, publiée par le quotidien, fait ressortir que les cadres les plus anciens considèrent le CET comme une préparation à la retraite. L'assouplissement des règles de fonctionnement du compte épargne temps est l'une des mesures phare de la proposition de loi, dont l'examen a débuté à l'assemblée nationale. L'un des axe de l'amélioration du dispositif est de supprimer les limites de durée de stockage des jours.

Didier RAGU

A demain !

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    LES ECHOS
ARTICLES LES PLUS LUS