Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Laurence Parisot confirme vouloir changer les statuts du Medef

,

Publié le , mis à jour le 15/01/2013 À 12H34

Au lendemain d'un conseil exécutif au Medef où la question d'une modification des statuts a été abordée, Laurence Parisot est revenue lors de sa conférence de presse mensuelle sur ses intentions.

Laurence Parisot confirme vouloir changer les statuts du Medef © Luc perenom - L'Usine Nouvelle

Laurence Parisot, présidente du Medef, a confirmé ce mardi 15 janvier, avoir demandé au comité statutaire de son mouvement d'examiner la possibilité de changer les statuts du Medef, ce qui lui permettrait éventuellement de conserver la présidence de l'organisation patronale deux années de plus.

Le mandat de Laurence Parisot, son deuxième à la tête du Medef, s'achève le 1er juillet et des candidats commencent à se déclarer, à l'image de Pierre Gattaz, ce lundi. L'industriel Jean-Claude Volot, également candidat à la succession, a de son coté dénoncé ce qu'il qualifie de tentative de "coup d'Etat".

"Il y a quelque chose de profondément inégalitaire"

Selon Laurence Parisot, il y a deux mois, "plusieurs chefs d'entreprise, plusieurs présidents de fédérations professionnelles, des amis dans les Medef territoriaux, des dirigeants d'entreprises cotées au CAC 40", lui ont demandé de rester plus longtemps que prévu. D'abord "très flattée par cette sollicitation", elle le reconnaît : "J'ai aimé ce que j'ai fait à la tête de notre instance".

Après avoir réfléchi et relu les statuts, elle a décidé de saisir le comité statutaire de Medef. "Nos statuts sont bancals, puisqu'ils prévoient la possibilité de faire deux mandats mais le premier dure cinq ans et le deuxième dure trois ans ; il y a quelque chose de profondément inégalitaire", a répété ce mardi matin Laurence Parisot. Inégalitaire parce que le projet présenté par le président sortant ne peut couvrir que trois années, alors qu'un nouveau candidat peut présenter un programme sur cinq années.

La présidente du Medef invoque d'ailleurs la philosophie même des statuts pour réclamer leur refonte : "un débat sur la durée du mandat du président doit se concentrer sur la mission du Medef. Avec l'expérience acquise, je considère que pour être efficace, il faut de la durée, des segments de temps longs. D'autres ont une approche différente, pensent que la voix du Medef doit porter comme un gueuloir, une fonction tribucienne. Il y a deux philosophies, il faut choisir clairement l'une ou l'autre".

La lourde démarche de modification des statuts

Sauf que le système actuel permet de rester 8 ans à la tête de l'organisation patronale, un temps déjà très long pour engager des réformes. Une réforme des statuts pourrait envisager deux fois quatre ans, ou faire sauter le nombre de mandats maximum. Le faire maintenant, ou pour le prochain président de l'organisation patronale...

Le comité statutaire, saisi, peut prendre le temps qu'il veut, mais devra se prononcer afin qu'un conseil exécutif du Medef puisse convoquer une Assemblée générale, seule à même de modifier les statuts du mouvement à la majorité des deux tiers. Tout ceci dans un délai permettant l'organisation d'une élection. Si élection il y a.

Après la CGT et l'UMP, la guerre de succession peut commencer au Medef.

Julien Bonnet, avec Cécile Maillard

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

15/01/2013 - 19h05 -

Une présidence à vie au Medef, comme pour le Vatican, avec même ses excommuniés adeptes de la Tribune gueuloir. Pauvre image du patronat dans un monde qui bouge si vite.
Répondre au commentaire

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle