Laurence Parisot boude la retranscription de l’accord emploi

Selon les informations du Figaro, la patronne des patrons se serait opposée, jeudi 7 février, à ce que le texte conclu le 11 janvier soit envoyé en l'état au conseil d'État pour validation.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Laurence Parisot boude la retranscription de l’accord emploi

"Plusieurs points de blocage sont apparus lors des discussions sur la rédaction juridique du compromis sur la sécurisation de l'emploi. Le Medef retirera sa signature si le texte reste en l'état", assure le Figaro sur son site internet, jeudi 7 février.

"Laurence Parisot n'est pas satisfaite de la réécriture de plusieurs dispositions de l'accord, qui modifie l'équilibre général du texte", aurait affirmé au quotidien un proche de Laurence Parisot. La présidente du Medef aurait quitté une réunion du conseil d'administration de Michelin, à Paris, pour se saisir du dossier.

Dans le viseur du Medef : la retranscription de cinq points précis. D’abord, le ministère du Travail aurait réintroduit la "clause de désignation" dans l'article 1, qui vise à généraliser les complémentaires santé. Ensuite vient l'homologation administrative des plans de sauvegarde de l'emploi qui n'auraient pas été validés préalablement par les syndicats. Or rien de cela n’aurait été compris dans l’accord conclu le 11 janvier dernier.

Astrid Gouzik

0 Commentaire

Laurence Parisot boude la retranscription de l’accord emploi

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié
0 Commentaire

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS