Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Latécoère lance le chantier de sa nouvelle usine à Toulouse

, , , ,

Publié le

L'équipementier aéronautique Latécoère vient de poser la première pierre de sa nouvelle usine située à Toulouse (Haute-Garonne). Un investissement de 25 millions d'euros pour se doter d'un nouveau site de production 4.0.

Latécoère lance le chantier de sa nouvelle usine à Toulouse
La nouvelle usine Latécoère de Toulouse sera opérationnelle d'ici à la fin d'année 2018.
© Latécoère

Le projet avait été annoncé dès le mois de juin 2016, dans le cadre de son plan stratégique "Transformation 2020", il est désormais officiellement lancé. Latécoère a posé la première pierre de sa nouvelle usine de production de pièces élémentaires métalliques de portes et tronçons d'avions, à Toulouse (Haute-Garonne), le 13 juillet. L'équipementier aéronautique toulousain va investir 25 millions d'euros dans cette construction. Le chantier est situé sur un terrain d'un peu plus de 4 hectares, nouvellement acquis en périphérie de la ville, sur le parc d'activités de Montredon. Les bâtiments (6 000 m² couverts) doivent être livrés en toute fin d'année, pour recevoir les premiers équipements dès le début d'année prochaine. Fin 2018, une centaine de salariés du groupe, actuellement occupés sur le site historique de l'équipementier, rue de Périole, à Toulouse, devraient travailler au sein de cette nouvelle usine.

C'est l'un des volets majeurs de ce plan stratégique de réorganisation industrielle, qui prévoit en outre, la suppression nette de 156 postes sur les deux sites de Louey (Hautes-Pyrénées) et de Toulouse, l'implantation (en cours) d’un site d'assemblage de sous éléments de portes en Bulgarie et le transfert de l’assemblage des portes du B787 au Mexique, d'ici à fin 2017 et in fine, la cession de son site historique de la rue de Périole, à Toulouse. Un accord a été signé dans ce sens avec Icade (Caisse des Dépôts), en début d'année 2017. "Ce site ancien, construit au fil des années, composé d'une quarantaine de bâtiments répartis sur une douzaine d'hectares, était compliqué à rénover", explique Yannick Assouad, directrice générale du groupe Latécoère. Un nouveau programme immobilier, mixant bureaux, commerces et logements, permettra de reloger, en location, le siège de l'équipementier, ses services administratifs et commerciaux et certaines équipes supports, avec le maintien à cette adresse d'environ 550 emplois. Par ailleurs, deux bâtiments d'environ 3 000 m², seront maintenus en l'état actuel, pour garder sur ce site l'activité de réalisation des tronçons centraux de l'A330, qui occupe environ 75 salariés. "Nous maintiendront cette activité industrielle rue de Périole jusqu'à l'extinction du programme A330", précise Yannick Assouad.

Une nouvelle usine très automatisée labellisée "vitrine de l'Industrie du Futur"

D'ici là, tout sera prêt sur le nouveau site de Montredon pour accueillir à la fois des activités réalisées sur le site de Périole, mais aussi pour rapatrier des productions externalisées auprès de sous-traitants et parfois même en zone low cost. "Le déploiement de nouvelles chaines de production très automatisées et la mise en œuvre de nouvelles technologies, dont une maquette numérique, développée dans le cadre d'un partenariat avec Dassault Systèmes et Visiativ, vont nous permettre de gagner en productivité et en flexibilité", insiste Yannick Assouad. Un véritable jumeau numérique a été développé pour accompagner la conception du site. Il évoluera tout au long de la vie du bâtiment, pour simuler les flux de production et l'ensemble des modifications de process. A la clef : une réduction attendue des temps de cycle de production, ramenée de plusieurs semaines à quelques jours. C'est d'ailleurs en partie grâce à ce jumeau numérique que le futur site toulousain de Latécoère s'est vu décerner le label "Vitrine Industrie du Futur" par L'Alliance Industrie du Futur, avant même d'être sorti de terre.

Une première extension déjà dans les tuyaux

Alors que le chantier vient à peine de démarrer, une première extension du site est déjà à l'étude, pour environ 3 000 m² supplémentaires. L'objectif est de se doter d'une nouvelle activité de traitement de surface. "Maîtriser en interne le traitement de surface devrait contribuer aussi à gagner en productivité, souligne Yannick Assouad. Trop peu de sous-traitants sont actuellement en phase avec les nouvelles réglementations Reach, les prix montent et les délais de livraison s'allongent." Le projet de ce nouvel investissement est actuellement en cours de définition. Il devrait être précisé d'ici quelques mois, pour un chantier qui pourrait être engagé dès 2019.

En 2016, le groupe Latécoère (4 338 salariés dans le monde) a réalisé un chiffre d'affaires de 655,2 M€, en progression de 5,3% par rapport à 2015, avec un résultat net de 30,2 millions d'euros, contre 2,4 millions d’euros en 2015.

Marina Angel

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus