Latécoère est définitivement sorti d'affaire

Avec ses bons résultats 2011, l'équipementier aéronautique toulousain envisage 2012 avec sérénité. La fin de deux ans d'incertitudes, qui ont vu Latécoère frôler la faillite.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Latécoère est définitivement sorti d'affaire

Les résultats publiés vendredi le confirment : Latécoère va mieux. Le chiffre d'affaires 2011 est en hausse de 23,9%, et celui de 2012 devrait encore croître de 10%. L'équipementier, donné pour mort en 2010, a donc totalement redressé la situation.

L'année 2009 a été catastrophique pour Latécoère. Un chiffre d'affaires en chute de 22%, un millier d'emplois supprimés. Fin 2010, le groupe cumule 351 millions d'euros de dette et doit chercher un partenaire pour survivre. Etre partiellement racheté pour ne pas disparaître.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Latécoère subit alors la crise financière de 2009, mais surtout les retards du 787 de Boeing. Fournisseur du Dreamliner, le groupe a dû attendre le lancement de la production en série pour tirer profit des développements techniques financés sur fonds propres.

Une année 2011 très fructueuse

En août 2010, un nouveau dirigeant arrive à la tête de Latécoère : Pierre Gadonneix, ancien PDG d'EDF, devient président du conseil de surveillance du groupe. Sa mission est claire : trouver un repreneur industriel. Plusieurs candidats se manifestent courant 2011 : le français Aerolia, filiale d'EADS, le chinois Avic ou encore le néerlandais Fokker.

Lors du salon du Bourget 2011, Pierre Gadonneix confirme : "nous avons toujours l'objectif d'aboutir à une consolidation industrielle". Les négociations avancent, mais la très bonne année 2011 réalisée par Latécoère lui permet de changer d'objectifs.

L'équipementier profite au maximum de la reprise du secteur aéronautique. Le succès de l'A320 Neo et de son concurrent américain le B737 Max remplissent le carnet de commande. Un redressement si spectaculaire que le 4 novembre 2011, Latécoère annonce l'arrêt de sa recherche de partenaire.

Fin décembre, autre bonne nouvelle : le groupe trouve un accord avec ses banques pour refinancer sa dette. Latécoère annonce alors avoir "mis un terme à la période d'incertitude". Les résultats annuels le confirment.

Partager

NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS