Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Latécoère annonce la fermeture de son site industriel de Louey dans les Hautes-Pyrénées

, , , ,

Publié le

L'équipementier aéronautique toulousain Latécoère a dévoilé mardi 7 juin son nouveau plan de restructuration de sa production. Au programme : la suppression de 236 postes en France et la fermeture d'un site de sa filiale Latelec, à Louey (Hautes-Pyrénées).

Latécoère annonce la fermeture de son site industriel de Louey dans les Hautes-Pyrénées © Latelec

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Le site de câblage de Latelec, à Louey (Hautes-Pyrénées), est touché de plein fouet par le programme de restructuration industriel présenté le 7 juin par la direction du groupe toulousain Latécoère. Ce site, qui emploie actuellement 34 salariés en CDI, auxquels s'ajoutent 32 contrats en intérim, devrait fermer ses portes à la fin du premier trimestre 2017. Filiale à 100 % du groupe Latécoère, Latelec est spécialisée dans le câblage, les faisceaux électriques et systèmes embarqués pour l’aéronautique, le spatial et la défense. Des activités rattachées à la branche Systèmes d'Interconnexion du groupe Latécoère, qui pèse pour environ 28 % du chiffre d'affaires du groupe.

En France, Latelec emploie près de 670 salariés, répartis entre ses sites de Liposthey (Landes), Louey (Hautes-Pyrénées), Labège et Colomiers (Haute-Garonne) et Le Cres (Hérault), auxquels s'ajoutent des sites en Tunisie et au Mexique. En fermant Louey, dont les activités devraient principalement être transférées sur Liposthey, l'objectif de la direction est de contribuer à améliorer la compétitivité du groupe, en limitant les flux entre sites. Un argument qui inquiète toutefois les salariés du groupe. "Nous sommes inquiets pour l'avenir des activités de câblage en France", confie Denis Casteran, délégué syndical FO du site de Louey.

236 postes supprimés sur la France                                  

Cette mesure s'inscrit dans le cadre d'un plan, baptisé "Transformation 2020", présenté le 7 juin par la direction du groupe Latécoère. Outre la fermeture de Louey, il prévoit la suppression de 236 postes en France, dont 232 pour la branche Aérostructure et 4 pour la branche Systèmes d'Interconnexion, et un plan d'investissement de 100 millions d'euros sur la période 2017-2020, avec la création d'un nouveau site de production dans l'agglomération toulousaine (dont le site reste à préciser), mais aussi d'une nouvelle usine en Bulgarie. Par ailleurs, la cession de Latécoère Services, la filiale d'ingénierie du groupe, spécialisée notamment dans les outillages et machines spéciales, serait à l'étude.

Pour l'heure, la direction prévoit de mettre en œuvre un plan de départs volontaires et s'engage à faire du reclassement interne une priorité. Plus d'une centaine de postes à pourvoir aurait ainsi été identifiée. Une phase de négociations, qui prendra plusieurs mois, devrait être ouverte dès la semaine prochaine avec les représentants du personnel.

Le groupe Latécoère, qui emploie 4964 salariés dans le monde, dont 2356 en France, a réalisé l’an dernier un chiffre d’affaires de 712,4 millions d’euros.

Marina Angel

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle