Laprade : les salariés inquiets pour leur avenir

Social

Partager

« On ne sait pas où on va. On ne voit pas de pistes de diversification » lâche Véronique Souverbie, déléguée du personnel et du CE de l'entreprise Laprade, à Arudy dans les Pyrénées-Atlantiques. Et ce n'est pas la réunion qui s'est tenue le 2 juillet dernier à la sous-préfecture d'Oloron qui a permis de rassurer les 26 salariés de la PME, spécialisée dans le laminage de rouleaux d'acier pour le secteur de l'automobile.
Ce jour-là, les représentants de l'Etat, de la Région, du département, l'UIMM et la chambre de commerce et d?industrie Pau Béarn se sont penchés sur le cas de Laprade pour tenter de mettre en œuvre une stratégie de diversification.

La tache est lourde. En mars 2007, le groupe Theis actionnaire majoritaire de la PME, s'était engagé devant le Tribunal de grande instance de Pau à lancer un plan de développement et de diversification. Les salariés comptaient sur Pierre Lemoine, le directeur du site. « C'est sur lui que reposait la diversification » confie Véronique Souverbie. De fait, un atelier spécialisé dans la sous-traitance aéronautique était lancé, notamment pour le compte de l'entreprise PCC.

Problème : le 31 mars dernier, Pierre Lemoine est remercié. Aujourd'hui l'atelier ne tourne plus. Le 5 mai, un nouveau directeur, André Barreau, 57 ans, était nommé. Ce dernier issu d'un cabinet de consultants, aurait selon les salariés, « du mal à trouver ses marques ». « Il n'a pas d'expérience dans le laminage et il n'a pas la fibre commerciale » note la déléguée du personnel, qui craint un « scénario catastrophe ». « Notre actionnaire essaie de gagner du temps. Il s'est engagé à payer les salaires jusqu'à la fin de l'année. Apres, c'est le vide ». Début juin, la fusion de Laprade avec Paturle Aciers, dans le giron du groupe Theis, était envisagée. Finalement la fusion serait tombée à l'eau.
De notre correspondante en Aquitaine, Colette Goinère

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS