Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Lapeyre lance la fenêtre « Alu Plus », produite dans la Marne

, ,

Publié le

Reportage

Lapeyre lance la fenêtre « Alu Plus », produite dans la Marne

L’usine Pastural, filiale de Lapeyre Industries (groupe Saint-Gobain), vient de démarrer voilà quelques semaines la production de la fenêtre Alu Plus dans la Marne, en vente depuis peu dans le catalogue et les 137 magasins de l’enseigne en France. Un produit sur-mesure pour le neuf et la rénovation, marché sur lequel est positionné à 85 % Lapeyre.
 
Fenêtres, portes-fenêtres, baies coulissantes… Toute la gamme, déclinable dans une multitude de coloris, a été développée en collaboration avec le bureau d’études interne de Pastural (4 personnes) et le designer François Buron du cabinet Diedre Design. Les atouts de cette fenêtre plus « lumineuse » : davantage de sécurité grâce à un compas anti-dégondage et une poignée Secustik (mécanisme de verrouillage autobloquant), ainsi qu’une isolation thermique et phonique renforcée (double vitrage 24 mm et double rupture de pont thermique).
 
« C’est un événement important pour notre groupe, car l’aluminium est le matériau sur lequel nous misons beaucoup », analyse François Salomé, le directeur de marché Menuiseries extérieures du groupe. En France, il se vend environ 12 millions de fenêtres par an tous matériaux confondus (PVC, bois, alu) et le marché compte encore 50 % du parc vitré en simple vitrage. Surtout, l’aluminium, qui prend peu à peu du poids sur le PVC, est « le seul à augmenter en volume sur la période 2006-2008 » (BâtiEtude 2008). Le surcoût, « d’environ 35 % par rapport au haut-de-gamme PVC », ne freine pas toujours les clients : « Car il y a bien plus de fonctionnalités sur l’aluminium », précise le dirigeant. Pour autant, la concurrence ne manque pas (comme K-Line/groupe Liébot), mais leurs prix seraient nettement supérieurs.
 
D’ici deux à trois ans, Lapeyre espère donc un chiffre d’affaires dans la fenêtre aluminium supérieur à celui du bois, avec une croissance à 2 chiffres dans l’alu sur les cinq ans à venir. « En moins de dix ans, on basculerait entre bois et aluminium pour aluminium/bois », le PVC restant largement en tête du trio.
 
Pour suivre la demande, le groupe Lapeyre Industries, qui possède 11 usines en France (lire ci-dessous), a joué la carte industrielle interne en préparant à une forte montée en puissance son usine de fenêtres d’Epernay où la production en volume devrait doubler. Le site a produit en 2010, plus de 36000 fenêtres et porte-fenêtres bois exotique, plus de 12000 fenêtres et porte-fenêtres bois chêne de France, plus de 9000 fenêtres en aluminium et près de 12000 baies coulissantes en aluminium.
 
A la tête de ce site de plus de 350 personnes depuis septembre 2009, Sylvain Sing, ancien directeur d’une autre filiale du groupe (Azur Production en Lorraine), met tout en œuvre pour optimiser les flux et basculer peu à peu l’activité du site, du bois vers l’aluminium. « L’idée n’est pas de faire baisser notre activité dans le bois, mais bien de monter progressivement en puissance dans l’aluminium. » Tout en jouant également la carte de la flexibilité : déjà, une dizaine d’opérateurs « bois » sont en formation pour intégrer les compétences nécessaires pour travailler l’aluminium. « Nous transformerons certainement plusieurs emplois précaires en CDI d’ici à l’été », indique-t-il. Au total, sur l’année 2011, une trentaine d’emplois pourrait être créée.
 
Concernant le lancement de la gamme Alu Plus, une nouvelle ligne de production a été installée, pour 600 000 euros, début janvier sur le site, permettant une meilleure qualité d’assemblage des produits grâce à un nouveau procédé par sertissage des angles et équerres intégrées (voir diaporama ci-dessous). Des changements d’ordonnancement des productions (frappe/baie/frappe ou frappe/frappe/baie…) sont désormais possibles et la machine de sertissage permet une pression de 120 Bars sur les quatre équerres posées lors de l’équipement. Cette ligne devrait bientôt être dupliquée dans une autre usine de fenêtres du groupe Lapeyre Industries pour répondre encore mieux à la demande.

Quelques chiffres sur le marché des menuiseries extérieures (fenêtres et assimilés)
12 millions d’unités vendues en France en 2010 : un marché en hausse de 1,6 % en volume et de 2,6 % en valeur par rapport à 2009.
PVC : 6 955
Alu : 2 353
Bois : 1 450
Mixte : 514
Acier : 38
(en milliers d’unités/Source MSI 2011/Etude faite tous les deux ans)

 

La force de frappe industrielle de Lapeyre Industries: 11 usines en France
1. Pastural : fenêtres bois et aluminium (Champagne-Ardenne)
2. SBL : vérandas et portails (Nord-Pas-de-Calais)
3. Cordier : escaliers (Champagne-Ardenne)
4. Poreaux : fenêtres et volets bois (Champagne-Ardenne)
5. Azur Production : fenêtres PVC (Lorraine)
6. Techniform : fenêtre PVC (Alsace)
7. Giraud : fenêtre et portes PVC (Rhône-Alpes)
8. Menuiseries du Centre : Cuisine, salle de bains, rangements (Auvergne)
9. Lagrange : portes d’intérieur et de placard (Midi-Pyrénées)
10. Cougnaud : fenêtres et portes PVC (+ SLC Compound) (Pays de la Loire)
11. Ouest Production : porte d’entrée et volets PVC (Pays de la Loire)

 

 

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle