Lanxess cessera ses spécialités chromées pour le cuir en Argentine

Partager

Le chimiste allemand revoit en profondeur et rationalise sa chaîne de valeur pour ses spécialités chromées dans le domaine des produits de spécialités pour le cuir. Afin de renforcer sa compétitivité, alors qu'il compte parmi les leaders mondiaux du secteur, Lanxess va cesser ses productions en Argentine et centraliser ses dérivés chromés pour le cuir en Afrique du Sud. Ce projet engendrera des coûts estimés à 60 millions d'euros, mais devrait permettre de générer un effet bénéfique de l'ordre de 10 M€ par an sur l'Ebitda dès la fin 2018. Au-delà de la compétitivité, Lanxess explique que le projet doit aussi permettre d'opérer un recentrage sur les spécialités chimiques organiques pour le cuir. Le groupe allemand revendique être le seul acteur au monde à être à la fois positionné dans les spécialités organiques et les spécialités chromées pour le cuir.

L'usine argentine condamnée est implantée à Zárate, dans la périphérie de Buenos Aires. 170 salariés sont concernés par ce projet, Lanxess précisant qu'il chercherait des solutions de reclassement avec les instances représentatives du personnel. L'usine produit du dichromate de sodium et des sels de tannage dérivés du chrome. Les activités et productions devraient être arrêtées au quatrième trimestre 2017. Ce projet ne concernera pas les autres salariés de Lanxess en Argentine, au nombre de 400 jusqu'à la fin de l'année, ainsi que ses deux autres usines dans le pays, à Burzaco (province de Buenos Aires) et Merlo (province de San Luis). Ces deux implantations sont focalisées sur des productions de caoutchoucs.

En plus des spécialités organiques, Lanxess produit aussi du dichromate de sodium et des sels de tannage dérivés du chrome en Afrique du Sud, au sein de deux unités de production dans le pays, à Newcastle, dans le nord-est, et à Merebank, dans la périphérie de Durban. Ces deux usines sud-africaines bénéficient d'une certaine intégration grâce à l'extraction de minerais de chrome à proximité. Le groupe recense une troisième usine, à Restenburg. Au total, Lanxess compte 1 500 salariés dans le monde pour ses spécialités pour le cuir. Trois autres usines sont en activité : à Leverkusen, en Allemagne, à Filago en Italie, et à Changzhou, en Chine.

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Chimie, laboratoires et santé

Armoire à pharmacie 2 portes économique

MANUTAN

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 10/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS