La fusée Falcon 9 de SpaceX en route pour l'ISS

Une fusée Falcon 9 de SpaceX, transportant une nouvelle capsule pour astronautes, a décollé ce samedi 2 mars de la base aérienne de Cap Canaveral en Floride à destination de la station spatiale internationale (ISS).

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La fusée Falcon 9 de SpaceX en route pour l'ISS
Une fusée Falcon 9 de SpaceX, transportant une nouvelle capsule pour astronautes, a décollé samedi matin de la base aérienne de Cap Canaveral en Floride à destination de la station spatiale internationale (ISS). /Photo prise le 2 mars 2019/REUTERS/Joe Rimkus Jr.

Lancement réussi pour la capsule Crew Dragon et la fusée Falcon 9, ce 2 mars. Ce tir est crucial pour SpaceX, la société d'Elon Musk, et pour la Nasa qui n'a procédé à aucun vol habité depuis huit ans.

La fusée Falcon9 s'est élancée du pas de tir du Centre spatial Kennedy à 02h49 (07h49 GMT) emportant une capsule d'environ cinq mètres de haut dans laquelle a été placé un mannequin baptisé Ripley en référence au nom de l'héroïne du film "Alien".

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

A LIRE AUSSI

La capsule Crew Dragon s'est séparée de la fusée onze minutes plus tard et a entamé son périple vers l'ISS, en orbite à environ 400 km de la Terre. Elle devrait atteindre la station spatiale internationale dimanche 3 mars au matin, apportant aux trois spationautes qui l'occupent quelque 180 kilos de fournitures et d'équipements pour mener des expériences, a précisé la Nasa.

Crew Dragon va rester cinq jours en orbite et des examens et une inspection du module seront menés par l'astronaute américaine Anne McClain et le Canadien David Saint-Jacques.

Retour des vols habités "Made in USA"

L'enjeu de cette mission est crucial pour la Nasa car si elle se déroule convenablement, l'agence spatiale américaine pourrait décider de procéder à nouveau à des vols habités.

Quelque 6,8 milliards de dollars ont été alloués à SpaceX et à Boeing pour construire des fusées et des systèmes de capsules capables d'emmener des astronautes en orbite pour la première fois depuis l'arrêt du programme de la navette spatiale en 2011.

SpaceX ou Boeing pourrait devenir la première société privée à procéder à des vols spatiaux habités bien que l'une et l'autre doivent encore régler des problèmes de conception et de sécurité.

L'objectif est de mettre fin pour les Etats-Unis à l'utilisation de lanceurs russes pour accéder à l'ISS dont chaque tir est estimé à environ 800 millions de dollars.

Avec Reuters (Joey Roulette ; Pierre Sérisier pour le service français)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS