Lancement d’EXA1, la première partition du nouveau supercalculateur du CEA/DAM et d’Atos

EXA1, le premier module de CEA-HF, le nouveau supercalculateur du CEA/DAM et d’Atos, vient d’être lancé, annoncent les deux partenaires le 17 novembre 2021. Bien qu’il soit basé sur une architecture à base de CPU, et non de GPU comme les modèles les plus puissants, EXA1 se hisse à la 14ème place du top 500 des systèmes les plus puissants au monde.

Partager
Lancement d’EXA1, la première partition du nouveau supercalculateur du CEA/DAM et d’Atos

Semaine riche pour les supercalculateurs en France. Après l’annonce de GENSI et du CINES de l’achat à HPE d’Adastra, un supercalculateur pour le calcul intensif et l’IA, c’est au tour de la Direction des applications militaires du CEA (DAM) de révéler ses avancées en termes de calcul à haute performance (HPC). EXA1, la première partition de CEA-HF, le dernier supercalculateur produit par Atos, est lancée, ainsi que le déclarent les deux collaborateurs le 17 novembre 2021.

Pour l’instant seul LINPACK – le test de performance standardisé – ainsi que d’autres évaluations de fiabilités ont été réalisé. Mais cela a déjà permis à CEA-HF de se propulser à la 14ème place du top 500 des superordinateurs les plus puissants au monde. « Nous mesurons une puissance de calcul de 23,2 pétaflops, se réjouit Jacques-Charles Lafoucrière, chef de projet informatique au CEA/DAM. Nous nous avons la machine non accélérée, c’est-à-dire à base de CPU et non de GPU, la plus puissante d’Europe. »

Le choix d’une base CPU

Si l’avenir du HPC se dessine avec des supercalculateurs exaflopiques accélérés avec des GPU, plus rapides et moins énergivore, le CEA/DAM a fait le choix d’un modèle plus ancien. « Nous sommes dans une époque de transition, où de nouvelles technologies puissantes voient le jour, mais où l’écosystème autour, les algorithmes, les logiciels, nécessitent encore de grandes adaptations. Nous avons choisi un modèle qui correspond à nos besoins. », précise-t-il.

En effet, l’utilisation de CEA-HF est bien particulière. Dédié à la simulation de tête nucléaire pour la dissuasion, le supercalculateur sera utilisé à des fins de conception, fabrication et démonstration dans le cadre du programme de la DAM. Toutefois, EXA1 n’est que le premier module installé, d’autres partitions – probablement basées sur des GPU – vont suivre dans les prochaines années, en fonction des nécessités d’extension de puissance et de la gestion de l’obsolescence.

Une machine déjà complexe

Doté de 12 960 processeurs AMD et de 829 440 cœurs de processeurs, EXA1 est d'une complexité certaine. Son installation équivaut « à celle de 6000 serveurs. » Il présente de plus l’originalité d’avoir été livré en module préfabriqué par Atos, qu’il a fallu assembler. « Ce n’est pas plus difficile qu’une de nos précédentes installations de machine de plusieurs milliers de nœuds de calcul, tempère Jacques-Charles Lafoucrière, mais comme cela n’avait jamais été fait auparavant en utilisant un bâtiment modulaire de grande taille, il a fallu innover.. »

Les communications entre les composants sont assurées par BXI V2, le réseau d’interconnexion haute performance d’Atos, et l’un des seuls trois disponibles commercialement en Europe. « La prochaine étape est de raccorder EXA1 à notre réseau interne, puis nous pourrons initier à partir de décembre de grands calculs exceptionnels pour une monté de la charge progressive. » détaille-t-il. La première utilisation réelle du supercalculateur est estimée pour début 2022.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'hebdo de la techno

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles clés de l'innovation technologique

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Dans ce nouvel épisode de « Demain dans nos assiettes », notre journaliste reçoit Frédéric Wallet. Chercheur à l'Inrae, il est l'auteur de Manger Demain, paru aux...

Écouter cet épisode

La fin du charbon en Moselle

La fin du charbon en Moselle

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Cécile Maillard nous emmène à Saint Avold, en Moselle, dans l'enceinte de l'une des trois dernières centrales à charbon de...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

VILLE DE CALLAC

Technicien des Services Techniques H/F

VILLE DE CALLAC - 31/03/2022 - CDD - CALLAC DE BRETAGNE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - D'ANTIN RESIDENCES

Audit énergétique décret tertiaire

DATE DE REPONSE 17/06/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS