Lamborghini développe un yacht dont le design s'inspire de ses plus beaux bolides terrestres

Rémi Amalvy , ,

Publié le

Vidéo Toujours partant pour de nouvelles expériences, Lamborghini a dévoilé fin juin un yacht dont la commercialisation est prévue début 2021. Grâce à sa carrosserie en fibre de carbone, le bateau atteindra la vitesse de 60 noeuds, pour un poids "plume" de 24 tonnes.

Lamborghini développe un yacht dont le design s'inspire de ses plus beaux bolides terrestres
Le yacht reprend les formes des bolides terrestres de Lamborghini.
© Lamborghini

Toujours à vouloir faire tourner des têtes en présentant de nouveaux engins, Lamborghini a récemment dévoilé un yacht de luxe inspiré de Sián, son bolide hybride produit en quelques dizaines d'exemplaires en 2020. Baptisé Tecnomar for Lamborghini 63, le bateau est conçu en collaboration avec le constructeur italien Sea Group.

Selon Lamborghini, en plus de faire référence à Sián via son sa partie avant-basse en forme de Y, le Tecnomar for Lamborghini 63 est également un clin d'oeil aux roadsters des années 60 et 70 grâce à son toit rigide.

2000 ch pour 24 tonnes

Parce que l'hommage ne peut être qu'esthétique, le yacht est également propulsé par deux V12 de 2 000 ch, pour une vitesse maximale de 60 nœuds (un peu plus de 111 km/h). Grâce à une carrosserie en fibre de carbone, il atteint le poids extrêmement plume, pour un bateau, de 24 tonnes. Avec ses 19,2 mètres de long, Tecnomar for Lamborghini 63 arbore une silhouette sportive et aérodynamique.

L'intérieur est l'adaptation fidèle d'un habitacle de voiture de luxe transformé pour un bateau. En plus de tous les systèmes de navigation à la mode en ce moment, on y retrouve un barre ressemblant à un volant, des sièges à l'allure sportive et à la finition en fibre de carbone et des boutons marche/arrêt pour chaque moteur. Deux configurations intérieures seront disponibles. Les riches clients qui pourront se l'offrir auront également le choix dans tout une gamme de couleurs et livrées extérieures. Le premier exemple devrait être livré début 2021.

L'impression 3D de la Sián

"Si je devais imaginer une Lamborghini sur l'eau, ce serait ma vision. Je suis ravi de célébrer cette collaboration fructueuse", se félicite dans un communiqué Stefano Domenicali, le PDG de Lamborghini. Si vous désirez en apprendre un peu plus sur le yacht, le constructeur a sorti une vidéo d'un quinzaine de minute, à voir ci-dessous.

Et parce qu'une bonne nouvelle n'arrive jamais seule, Lamborghini a publié fin juillet quelques informations à propos du procédé d'impression 3D qui entre en jeu pour la fabrication de son hybride Sián. Une méthode mise au point par le bureau d'étude suisse Centro Stile de Fiat et le département de personnalisation Ad Personam de Lamborghini, situé à Bologne.

Nylon 12 et Epoxy 82

Les données de conception sont envoyées dans une grande imprimante 3D. Celle-ci imprime la structure, couche après couche, grâce à une "encre" à base de nylon 12. Un procédé qui peut prendre jusqu'à 65 heures. Le résultat est ensuite mélangé à de l'Epoxy 82, un matériau aux propriétés similaires à celles de la fibre de verre.

Compte tenu de leurs propriétés résistantes, (le nylon 12 résiste à la chaleur, jusqu'à 95°C et l'Epoxy jusqu'à 130°C), les pièces issues de l'impression 3D servent à la fabrication de la structure du véhicule. 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte