Lamborghini avance prudemment vers l'électrification de ses véhicules

Lamborghini prévoit d'investir 1,5 milliard de dollars (1,23 milliard d'euros) pour produire une gamme hybride d'ici 2024, a déclaré le président du constructeur automobile, signalant toutefois que son premier modèle entièrement électrique ne serait pas développé avant la seconde moitié de la décennie.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Lamborghini avance prudemment vers l'électrification de ses véhicules
Lamborghini prévoit d'investir 1,5 milliard de dollars (1,23 milliard d'euros) pour produire une gamme hybride d'ici 2024, a déclaré le président du constructeur automobile, signalant toutefois que son premier modèle entièrement électrique ne serait pas développé avant la seconde moitié de la décennie. /Photo d'archives/REUTERS/Pierre Albouy

Connu pour ses voitures de sport puissantes et surbaissées, le groupe italien Lamborghini compte transformer ses modèles actuels - les supercars Huracán et Aventador et le SUV Urus - vers des motopropulseurs hybrides essence-électrique d'ici la fin de l'année 2024, a indiqué aux journalistes Stephan Winkelmann, son président.

Dans la seconde moitié de la décennie, le constructeur automobile anticipe un modèle entièrement électrique qui pourra probablement accueillir quatre personnes, a-t-il ajouté, précisant qu'en termes de design, "la voiture la plus sexy (était) une voiture à deux portes".

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Ce calendrier placerait Lamborghini derrière son rival Ferrari, qui a promis un modèle tout électrique d'ici 2025.

Changement culturel

La sortie progressive, mais bien engagée, des moteurs à combustion interne fonctionnant à l'essence constitue un défi à la fois technique et émotionnel pour les constructeurs de voitures de sport hautes performances. Pour Lamborghini, représentée par un taureau déchaîné, le son rugissant d'un moteur 12 cylindres est aussi essentiel que la ligne nerveuse et agressive de ses véhicules. "Nous devons définir ce qu'est la sportivité dans la nouvelle ère, dans l'ère de l'électrique à batterie", a affirmé Stephan Winkelmann. "La gamme est la priorité absolue. C'est encore quelque chose sur lequel nous devons travailler."

Avec Reuters (Joe White, version française Juliette Portala, édité par Blandine Hénault)

Partager

NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS