Lambert joue les gros durs

Publié le

Lambert joue les gros durs



"Allez, c'est parti ! "

Sylvain Lambert, le responsable du service commercial, déverrouilla sa voiture avec son bip électronique. Isabelle Softelle, la directrice des systèmes d'information, s'installa à la place du passager et demanda à son confrère :

" Tu les connais bien ces clients ?

- Oui... Depuis des années... Et ils sont très motivés pour installer un nouveau système de passation de commandes... C'est pour ça que je voulais que tu viennes avec moi aujourd'hui... Pour qu'on puisse parler des contraintes informatiques... "

Pendant quelques minutes, le silence s'installa dans la voiture. Puis Isabelle Softelle reprit la parole :

" Dis-moi, je n'ai pas vu Bérangère quand je suis passée te chercher... Elle est malade ?

- Non, non, elle a pris quelques jours de congés... Ça ne m'arrangeait pas trop avec tout le travail qu'on a en ce moment... Mais, bon, je n'avais aucune raison de lui refuser... Je ne sais pas ce qu'elle a ces jours-ci, mais elle est vraiment mal lunée... "

Isabelle Softelle esquissa un sourire. Lambert ne s'était même pas rendu compte que c'était son attitude qui affectait Bérangère. Au point qu'il y a quelques jours, celle-ci avait débarqué dans son bureau, au bord des larmes, totalement déstabilisée par des remarques que Lambert, son chef, lui avait faites.

" Tu sais, Sylvain, tu devrais faire attention avec Bérangère... Tu es parfois très dur avec elle... Et elle a du mal à le supporter... "

Sylvain Lambert haussa le ton pour lui répondre :

" Oh ! Il faut arrêter avec la sensiblerie... Je ne suis pas un monstre non plus ! Si, comme moi, elle avait commencé avec un patron qui faisait des colères phénoménales et qui décidait de tout dans les moindres détails, à tel point que dans la boîte, tout le monde se la jouait profil bas, je peux te dire qu'aujourd'hui elle serait bien contente de bosser avec moi ! Et, puis, si elle a un problème, elle n'a qu'à venir m'en parler, plutôt que d'en passer par toi...

- Elle ne m'a rien demandé, se défendit Isabelle Softelle. Mais, si elle a le sentiment de se faire rabrouer même lorsqu'elle dit bonjour, je doute qu'elle vienne spontanément te parler de problèmes plus graves ! "



Fixer des limites

Pour Bernadette Sigrist, fondatrice du cabinet B. Sigrist Conseil, la pression accentue l'agressivité : " Les gens qui sont moyennement à l'aise dans la communication auront du mal à trouver le bon ton et le bon mot pour faire passer leur message. S'ils sont surchargés ou s'ils ont eu parfois le sentiment d'avoir été abusés parce que trop tolérants, ils vont se créer un personnage autoritaire. "

Ce patron crée une barrière d'hostilité : " Ses remarques vont tomber comme un couperet. Et les membres de son équipe ne vont pas prendre le temps d'aller voir ce qu'il y a derrière cette façade. "

La communication sera rompue : " Son équipe va se désintéresser des projets car elle aura le sentiment qu'elle se fera engueuler quoi qu'elle fasse. Et cela peut aller jusqu'à la levée de bouclier ou l'interprétation comme du harcèlement d'un comportement directif. "

Il faut trouver une porte de sortie : " Il ne faut pas hésiter à aller voir l'autre pour lui fixer des limites. Mais en ayant auparavant pris le temps de réfléchir à son propre comportement et en se remettant soi-même en question. Ainsi, on peut l'aborder sans agressivité, en ne lui parlant que de ce qui le concerne vraiment. "

Conclusion

" Nous avons tous nos points de vulnérabilité, reprend Bernadette Sigrist. Plutôt que de les nier, mieux vaut trouver le moyen de changer. Quelqu'un d'introverti devra préparer ses messages et se placer dans un environnement rassurant pour les émettre. D'autres, qui ont vécu dans un environnement personnel ou professionnel très autoritaire, devront prendre conscience qu'ils ont changé de milieu. Surtout, il ne faut pas rester sur un constat d'échec car la situation pourrait prendre une telle ampleur que tout retour en arrière serait impossible. "

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte