Lalique passe sous pavillon suisse

La cristallerie de luxe a été rachetée par le groupe suisse Art & Fragrance pour 44 millions d'euros. L'acquéreur promet d'y investir 12 millions d'euros d'ici à 2012.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Lalique passe sous pavillon suisse
Lalique deviendra finalement helvétique. La cristallerie de luxe a été racheté par Art & Fragrance au groupe verrier Pochet. Spécialisée dans la distribution de parfums et de cosmétiques, la société de l'homme d'affaire suisse Silvia Denz a déboursé 44 millions d'euros pour s'offrir la maison française de luxe d'objets de luxe et de parfums. Et la ravir ainsi à un autre homme d'affaires, l'indien Ajay Khaitan qui la convoitait. Son fonds d'investissement Emerisque était engagé depuis décembre dans des négociations exclusives.

Le groupe suisse prévoit d'investir 12 millions d'euros jusqu'en 2012 dans le cadre d'un « plan de croissance sur une durée de trois à cinq ans », a-t-il annoncé dans un communiqué. La moitié de l'investissement, soit 6 millions d'euros, doit être injectée dans l'unique site de production de Wingen-sur-Moder (Bas-Rhin). L'usine construite en 1921 emploie 260 des 600 salariés du groupe dans le monde et produit chaque année de 420 000 à 500 000 pièces de cristal, flacons ou bijoux. « Le site de Wingen n'a pas eu d'investissement structurel depuis des années, il faut de nouveaux fours », résume Silvio Denz, le P-DG d'Art & Fragrance.

6 millions d'euros investis dans l'usine

Priorité du repreneur : l'augmentation des capacités de production dans la cristallerie. Un four à bassins - d'un montant de 2 millions d'euros - doit être construit d'ici 18 à 24 mois. Car l'usine fonctionne déjà à pleine capacité. « Les capacités de production ont été réduites d'un tiers en 2001 lors de la crise du cristallin. Depuis la reprise amorcée en 2004, la demande commerciale est supérieure à ce que nous pouvons produire », confirme la direction de Lalique. Objectif : augmenter de 25 à 30 % d'ici à quatre ans la production du site.

L'ensemble des 600 emplois de la cristallerie, spécialisée dans les objets en cristal de luxe et la parfumerie, seront maintenus. « Avec l'augmentation de la production et le nouveau four, les effectifs pourraient augmenter à Wigen », ajoute encore Silvio Denz.

En 2007, Lalique avait réalisé un chiffre d'affaires de près de 67 millions d'euros mais un résultat opérationnel nul. Pour 2009, le repreneur entend dégager un résultat net positif dés 2009 et des bénéfices en augmentation à partir de 2010.

S. D.


Partager

NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS