Lakshmi Mittal prône le keynésianisme

Pour résoudre la crise européenne les Etats européens doivent lancer un programme de grands travaux, affirme le patron du numéro un mondial de l’acier, qui juge que le secteur est en surcapacité.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Lakshmi Mittal prône le keynésianisme

S’adressant au très choisi parterre de la conférence "Steel Success Strategies" qui se tient actuellement à New York, Lakshmi Mittal a constaté, comme un quelconque dirigeant du parti de la gauche radicale grecque Syriza, que la seule application de mesures d’austérité en Europe ne fonctionnait pas. Saluant la mise en place du programme "Buy American" aux États-Unis, incitant à l’utilisation d’acier produit localement dans les programmes de construction, il a même proposé que l’Union Européenne lance un dispositif similaire. Là encore une proposition que ne renierait pas Jean-Luc Mélenchon du Front de Gauche français.

Si en 2011 la consommation mondiale d’acier affichait un record à 1,5 milliard de tonnes, elle devrait refluer en 2011 à 1,36 milliard de tonnes, estime le syndicat de l’acier World Steel Association. Une faiblesse de la demande qui pèse sur les prix des aciers. Depuis février 2012 une tonne de laminé à chaud a perdu 12%, à 723 dollars et devrait tomber sous les 700 dollars d’ici à l’été, prévoit le consultant World Steel Dynamics. Parmi les solutions envisagées, la fermeture de capacités pour rééquilibrer le marché. "Au moins 100 Mt de capacités sidérurgiques doivent être éliminés, soit 6,5% des capacités globales, pour raffermir les prix", a calculé John Lichtenstein, un directeur d’Accenture.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Lire la suite sur Indices&Cotations

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS