Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

Lakshmi Mittal ne croyait pas à la nationalisation de Florange

Elodie Vallerey , ,

Publié le

Le PDG d'ArcelorMittal explique dans un courrier adressé à ses employés le 6 décembre qu'il était confiant face à la menace brandie par l'Etat français et plus particulièrement le ministre de Redressement productif.

Lakshmi Mittal ne croyait pas à la nationalisation de Florange © Arcelor Mittal

Sommaire du dossier

Dans une interview du 6 décembre qu'Europe1 s'est procurée, destinée à être diffusée à l'intérieur du groupe ArcelorMittal, le dirigeant indien du groupe sidérurgiqueArcelorMittal, Lakshmi Mittal, s'exprime auprès de ses salariés sur les récents événements autour du site mosellan de Florange et du projet Ulcos.

"Nous continuerons à produire des aciers de la plus haute qualité en France, et nous travaillerons pour montrer à nos parties prenantes en France que nous sommes une entreprise qui tient ses engagements", assure l'homme d'affaires indien.

Selon lui, il est "inexact de dire que la société n'a pas respecté ses engagements", évoquant notamment une demande d'acier "insuffisante".

Concernant l'accord qu'il a signé avec le gouvernement français autour du site ArcelorMittal de Florange, en Moselle, Lakhsmi Mittal affirme n'avoir jamais réellement cru en les menaces du ministre du Redressement productif et de François Hollande.

S'il dénonce "le langage anti-commercial" du gouvernement, il était "confiant" quant à l'abandon de la "nationalisation forcée" par le gouvernement. Une option "préjudiciable pour ArcelorMittal" en France, a-t-il assuré.

Rappelant l'accord, Mittal a précisé : "Nous sommes convenus avec le gouvernement de l'arrêt provisoire et du non-démantèlement des hauts fourneaux pendant six ans".

Elodie Vallerey

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Notre sélection : Les écoles d'ingénieurs, vivier préféré de l'industrie

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle