Laïta investit 80 millions d’euros dans de nouveaux outils pour l’export

La coopérative laitière bretonne Laïta lance un programme d’investissements de 80 millions d’euros dans de nouveaux équipements industriels, dont une tour de séchage, à destination principalement du grand export. Près de 100 emplois devraient être créés d’ici à deux ans.

Partager
Laïta investit 80 millions d’euros dans de nouveaux outils pour l’export
laboratoire Epi ingrédients sur le site Laïta Ancenis

Le groupe coopératif breton Laïta, né en 2009 de l’union des activités laitières des coopératives Even, Triskalia et Terrena, a annoncé le 20 mai qu’il allait investir d’ici à deux ans 80 millions d’euros dans le développement d’activités de fabrication d’ingrédients secs principalement à destination du grand export.

Au programme : 57 millions d’euros pour la construction d’une nouvelle tour de séchage d’une capacité de 30 000 tonnes de poudres de lait, à Créhen (Côtes d’Armor), avec un nouvel atelier de boîtage pour lait infantile. Des outils de déminéralisation devraient également voir le jour à Créhen et à Landerneau (Finistère) pour une capacité de 7 500 tonnes de lactosérum par an.

Parallèlement, un nouvel outil de séparation des protéines du lait devrait être mis en place, toujours à Landerneau, permettant le "cracking" de 230 0000 litres de lait par jour. 18 millions d’euros devraient être investis au total à Landerneau et 4 millions d’euros sur le site d’Ancenis (Loire-Atlantique), pour développer la fabrication de poudre de lait fermenté. "Ces investissements s’ajoutent aux 40 millions d’euros récurrents déjà prévus sur la période", souligne Dominique Chargé, le président de Laïta.

Cette vague d’investissements devrait s’accompagner de la création d’une centaine d’emplois. Le site de Créhen devrait recruter l’essentiel des postes, avec "80 à 85 personnes d’ici deux ans", détaille Christian Couilleau, le directeur général de Laïta.

Ambitions sur l’Asie

"L’objectif de ces investissements est de répondre à l’accroissement de la demande mondiale pour les produits laitiers, particulièrement en Asie, tout en améliorant le mix produits du groupe et son mix géographique", explique Christian Couilleau, précisant que 80 % de la poudre de lait supplémentaire fabriquée dans le cadre de la nouvelle tour de séchage de Créhen sera à destination des pays tiers. Sans faire état de ses ambitions commerciales sur la Chine, le groupe précise qu’il a recruté en janvier un salarié permanent dans le pays pour y développer ses ventes.

Laïta, basée à Brest (Finistère), a collecté 1,3 milliard de litres de lait en 2013, soit une hausse de 11 % en quatre ans. "A terme, ce programme d’investissements devrait permettre à Laïta de gagner 15% de capacité de traitement de collecte supplémentaire", se félicite Dominique Chargé.

Laïta réalise un chiffre d’affaires de 1,2 milliard d’euros, dont 55 % en produits de grande consommation (essentiellement sous la marque Paysan Breton), 10 % en nutrition spécifique, notamment infantile, et 35 % en ingrédients laitiers traditionnels. Près de 60 % du chiffre d’affaires est réalisé sur le marché français, 20 % en Europe et 20 % pour le grand export.

A Rennes, Adrien Cahuzac

SUR LE MÊME SUJET

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER L’actu de vos régions

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

LAITA

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Auditeur QSE (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Aix en Provence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

77 - Nemours

Entretien et dépannage des logements (vacants/occupés) et des parties communes sur le patrimoine de Val du Loing Habitat

DATE DE REPONSE 09/09/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS