Lait contaminé : le PDG de Fonterra assure que tous les stocks ont été retirés

Après la découverte de trois lots de lactosérum contenant une bactérie pouvant provoqué le botulisme, le groupe néo-zélandais Fonterra a assuré que tous les stocks susceptibles d’avoir été contaminés ont été retirés de la vente.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Lait contaminé : le PDG de Fonterra assure que tous les stocks ont été retirés

L’affaire a demarré le week-end dernier lorsque le groupe néo-zélandais Fonterra, premier exportateur mondial de produits laitiers, a reconnu avoir trouvé des toxines botuliques dans certaines de ses marchandises. La Chine, l’un de ses principaux partenaires commerciaux, a immédiatement suspendu une partie de ses importations de laits en poudre, comme Singapour, la Malaisie, la Russie et l’Arabie Saoudite. De son côté, le groupe agroalimentaire français Danone a été contraint de rappeler certains de ses produits.

En cause, trois lots de petit-lait (lactosérum) utilisés pour la fabrication de laits maternisés et de boissons pour les sportifs. Le groupe laitier a découvert qu’il contenait une bactérie pouvant causer le botulisme, une intoxication susceptible de provoquer la paralysie, voire la mort. Pour le moment, aucune victime n'est à déplorer, rappelle l’AFP.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Ce mercredi 7 août, le PDG de Fonterra s’est voulu rassurant et a affirmé que "tous les stocks ont été récupérés, tout a été retiré de la vente. Ils sont dans des entrepôts et il n'y a quasiment plus de risque pour les consommateurs".

La contamination remonterait au mois de mai 2012. Elle aurait été provoquée par des tuyaux mal lavés, sur un site néo-zélandais. Des lots de lactosérum, utilisés dans la fabrication d'autres produits, avaient été contaminés.

La Nouvelle-Zélande, dont les exportations sont pour un quart des produits laitiers, a dépêché mardi des agents gouvernementaux sur des sites Fonterra en Nouvelle-Zélande et en Australie, afin d'aider Fonterra à gérer cette crise.

Partager

NEWSLETTER Agroalimentaire
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS