Lafarge n'est plus poursuivi pour complicité de crime contre l'humanité en Syrie

La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Paris a annulé le 7 novembre la mise en examen du cimentier Lafarge pour "complicité de crimes contre l'humanité" en Syrie mais a maintenu d'autres charges, notamment pour "financement du terrorisme", ont confirmé plusieurs avocats impliqués dans le dossier.

Partager
TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Lafarge n'est plus poursuivi pour complicité de crime contre l'humanité en Syrie
La cour d'appel de Paris a annulé la mise en examen de Lafarge pour "complicité de crimes contre l'humanité" en Syrie, mais maintient les autres chefs d'accusation, dont le "financement du terrorisme". /Photo d'archives/REUTERS/Gonzalo Fuentes

Le groupe cimentier français Lafarge reste mis en examen en tant que personne morale pour "financement du terrorisme", "mise en danger de la vie d'autrui" et "violation d'un embargo", mais la cour d'appel de Paris a écarté le 7 novembre la "complicité de crimes contre l'humanité". Autant de chefs d'accusation retenus en juin 2018 par les juges d'instruction. Dans ce même dossier, huit anciens cadres de Lafarge ont également été mis en examen, parmi lesquels son ex-PDG Bruno Lafont, l'ex-directeur Sûreté de l'entreprise Jean-Claude Veillard et l'un des ex-directeurs de la filiale syrienne, Frédéric Jolibois.

La justice enquête sur les conditions dans lesquelles le cimentier Lafarge a maintenu en activité son usine de Jalabiya en 2013-2014 dans une région du nord de la Syrie contrôlée alors par le groupe Etat islamique (EI).

Un pourvoi en cassation des ONG

Les associations Sherpa et ECCHR (European center for constitutional and human rights) vont se pourvoir en cassation pour tenter d'obtenir le rétablissement des charges liées à la "complicité de crimes contre l'humanité", a précisé leur avocate, maître Marie Dosé, jointe par Reuters. Pour les avocats de Lafarge, en annulant ce chef d'inculpation, la cour d'appel a "corrigé une décision totalement infondée" et reconnu que l'entreprise n'avait "jamais participé ni de près, ni de loin à un crime contre l'humanité", ont réagi les avocats Christophe Ingrain et Rémi Lorrain, dans une déclaration commune.

LafargeHolcim reconnaît des "erreurs inacceptables"

LafargeHolcim, le groupe né en 2015 de la fusion entre Lafarge et le suisse Holcim, a fait savoir dans un communiqué qu'il "pren(ait) note" de cette décision et exprimé par la même occasion ses "regrets" au sujet des "erreurs inacceptables commises en Syrie" par Lafarge (les faits datent d'avant la fusion).

La justice s'intéresse notamment aux versements (près de 13 millions d'euros) effectués par Lafarge Cement Syria, par le biais d'intermédiaires, à des organisations armées, l'EI entre autres, pour permettre le fonctionnement de l'usine, la circulation des salariés et des marchandises. Elle se penche également sur l'achat éventuel de matières premières à des intermédiaires proches de ces groupes, et à la vente de ciment à l'EI, les sommes en jeu se chiffrant en millions d'euros.

(avec Reuters)

0 Commentaire

Lafarge n'est plus poursuivi pour complicité de crime contre l'humanité en Syrie

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Matières Premières

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

Lors des Assises de l'industrie 2021 organisées par L'Usine Nouvelle, Clotilde Delbos, directrice générale adjointe de Renault et DG de Mobilize (marque du groupe au losange) et Christel Bories,...

Écouter cet épisode

Une bête curieuse

Une bête curieuse

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix nous raconte le parcours de Temple Grandin.  Autiste, experte en psychologie des animaux, ingénieure, chef d’entreprise... Temple Grandin...

Écouter cet épisode

François Alu, danseur... et coach en entreprise

François Alu, danseur... et coach en entreprise

Dans le nouveau podcast Inspiration, François Alu, premier danseur de ballet de l'Opéra de Paris répond aux questions de Christophe Bys. Une interview réalisée à l'occasion...

Écouter cet épisode

L'innovation selon le patron de Valeo

L'innovation selon le patron de Valeo

Jacques Aschenbroich, le PDG de Valeo, était présent aux Assises de l'Industrie organisées par L'Usine Nouvelle. Le dirigeant du groupe français, spécialiste des systèmes...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 30/11/2021 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS