Lafarge contre Bruxelles

Publié le

Echange cimenteries contre quotas de CO2. C'est en substance la proposition de Bruno Lafont, le PDG de Lafarge. Il gèle un milliard d'euros de projets de cimenteries en Europe, faute de visibilité sur les futures règles européennes en matière d'émission de CO2. Le plan d'action contre le réchauffement climatique de la Commission européenne projette de faire payer les quotas accordés aux industriels à partir de 2013, ce qui n'est pas le cas de l'autre côté de la Méditerranée. Quand la désindustrialisation menace, il peut être payant de mettre le marché entre les mains des pouvoirs publics : ArcelorMittal a obtenu des autorités belges un surplus d'attribution de quotas de CO2. Du coup, il va redémarrer un haut-fourneau en Belgique.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte