Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

Lactalis souhaite relancer la production de lait infantile à Craon dès cet été

,

Publié le

Vu sur le web Dans un entretien accordé à nos confrères de RTL, Emmanuel Besnier, le président de Lactalis, a annoncé vouloir relancer la production de lait infantile de l'usine de Craon dès cet été. Le dirigeant sera, par ailleurs, entendu ce jeudi 7 juin par la commission d'enquête parlementaire chargée de faire le point sur l'affaire Lactalis. 

Lactalis souhaite relancer la production de lait infantile à Craon dès cet été
Emmanuel Besnier, le discret patron de Lactalis.
© Capture vidéo RTL

La production de lait infantile à l'usine de Craon (Mayenne) reprendra "dès cet été". C'est du moins ce que souhaite Emmanuel Besnier, le président du leader mondial du lait. Dans un entretien accordé à RTL, le dirigeant a, en effet, fait part de son intention de relancer la production dans les semaines à venir. Le message, lancé alors qu'Emmanuel Besnier doit être entendu ce 7 juin par la commission d'enquête parlementaire chargée de faire le point sur l'affaire Lactalis, suscite la colère des associations de victimes. 

Un site arreté depuis 9 mois

Près de 7 mois après l'arrêt de son activité, l'usine de Craon devrait reprendre sa production de lait infantile dans les semaines à venir. En décembre dernier, 37 nourissons avaient été contaminés à la salmonelle après avoir consommé des laits produits dans ce site de Mayenne. Les Echos revelaient la semaine dernière qu'une première phase de tests étaient en cours dans l'usine de Craon en vue d'une reprise de la fabrication.

L'information a été confirmée par Emmanuel Besnier. Selon le dirigeant, cette reprise progressive de l'activité doit permettre que "toutes les garanties soient prises pour que ce redémarrage se fasse avec le maximum de sécurité".

Colère des associations de victimes

La communication, faite à deux jours du passage d'Emmanuel Besnier devant la commission d'enquête parlementaire chargée d'investiguer les manquements de Lactalis dans l'affaire du même nom, a été très mal accueillie par les associations de victimes.

Pour Quentin Guillemain, président de l’Afvlc (Association des familles victimes du lait contaminé aux salmonelles), il s’agit ici "de déminer la situation en voulant faire croire que Lactalis se positionne désormais comme une entreprise responsable à quelques heures de son audition par la commission d’enquête parlementaire".

L'association s'interroge également l'absence de réaction de l'Etat à cette annonce. "Aucune des conditions nécessaires à la reprise n'est réunie (plan de contrôle validé, analyses de l’environnement négative, cause de la contamination identifiée). Le moins que l’on puisse dire c’est que l’Etat ne joue pas son rôle de protecteur de la population", estime Quentin Guillemain. 

 


 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle