Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

Lactalis fragilisé dans les laits pour bébés

Gaëlle Fleitour , ,

Publié le

Lactalis fragilisé dans les laits pour bébés
À Craon, le site de production de lait suspecté.

Dans le secteur de la nutrition infantile, dominé en France (premier marché européen) à 80 % par le français Danone (marques Blédina et Gallia) et le suisse Nestlé (marques Nidal et Guigoz), peu d’acteurs sont présents. Car il faut disposer de sites industriels et laboratoires d’analyses ultra-pointus pour être capables de répondre à une réglementation extrêmement drastique, imposant des seuils de tolérance très bas pour éviter toute contamination microbienne ou présence de pesticides, métaux… Géant des produits laitiers, le groupe familial Lactalis était néanmoins parvenu à devenir, en dix ans, le troisième acteur du marché à coups d’acquisitions (rachat des marques Celia pour l’international et Picot) et d’innovations dans les « laits fonctionnels » (antiallergiques, riches en nutriments…) et bio. Problème, le cœur du réacteur – technologique et industriel – était le site de Craon, en Mayenne. À l’arrêt depuis le 9 décembre, car suspecté d’avoir fourni des laits infantiles en poudre contaminés à la salmonelle. Alors que les désinfections et inspections avec les autorités s’y poursuivent, Lactalis a été contraint de rappeler 620 références, soit 7 000 tonnes. Au risque, avec une communication déficiente, de perdre la confiance des consommateurs sur ce marché très sensible. 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle