Lâché par Apple, le britannique Imagination Technologies s’offre au chinois Canyon Bridge

Ridha Loukil ,

Publié le

Abandonné par son principal client Apple, le fournisseur britannique de technologies graphiques Imagination Technologies est contraint de se vendre au fonds chinois Canyon Bridge Capital. Mais il doit auparavant se délester de sa filiale MIPS Technologies.

Lâché par Apple, le britannique Imagination Technologies s’offre au chinois Canyon Bridge © Imagination Technologies

Ça y est, Imagination Technologies retrouve un repreneur. Le malheureux spécialiste britannique de technologies de traitement graphique va se vendre au fonds d’investissement chinois Canyon Bridge Capital, celui-là même qui a tenté sans succès de racheter Lattice, fournisseur américain de circuits logiques programmables. La transaction se monte à 550 millions de livres sterling, l’équivalent de 626 millions d’euros.

Apple, moitié du chiffre d'affaires

Imagination Technologies, qui emploie environ 1400 personnes, fournit, moyennant une licence et le versement de redevances, des blocs de propriété intellectuelle, des desseins de cœurs de processeurs graphiques utilisés par des clients dans la construction de leurs puces.  L’entreprise compte une armée de licenciés dont Broadcom, Fujitsu, NXP, Intel, Qualcomm, MedtiaTek, Samsung, Toshiba et Sony. Mais c’est Apple qui est son plus grand client avec près de la moitié de son chiffre d’affaires.

Depuis 2010, le géant californien des mobiles intègre la technologie Power VR du britannique dans ses puces au cœur des iPhone, iPad, iPod, Apple TV et Apple Watch. Mais fidèle à sa stratégie d’intégration verticale, il a décidé d’abandonner Imagination Technologies au profit d’une solution développée en interne. La nouvelle génération d’iPhone lancée le 12 septembre 2017 constitue la première traduction de cette stratégie.

L'oeil de Washington

La décision d’Apple en mars 2017 a plongé Imagination Technologies dans l’incertitude au point d’obliger en juin 2017 la société britannique à se mettre en vente. Mais pour conclure la transaction avec Canyon Bridge Capital, elle est contrainte à un sacrifice : la vente au fonds d’investissement Tallwood Venture Capital de MIPS Technologies, une société américaine de cœurs de processeurs embarqués rachetée en 2013 pour 100 millions de dollars. Cette vente devrait lui rapporter jusqu’à 65 millions de dollars.

Reste à voir si la transaction obtiendra les approbations nécessaires des autorités. Canyon Bridge Capital est dans le collimateur de Washington qui le suspecte de servir les intérêts de Pékin. C’est pourquoi le président Trump a bloqué l’acquisition de Lattice. Il est possible que les Etats-Unis se mêlent de la vente d’Imagination Technologies s’ils estiment qu’elle menace leur sécurité nationale. Ils l’ont déjà fait pour la vente d’Aixtron, un petit équipementier allemand de production de semiconducteurs, à un fonds chinois.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte