Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

La voiture électrique sera compétitive dès 2020

Manuel Moragues

Publié le

Selon une étude du Bureau européen des unions de consommateurs (BEUC), le coût d'achat et d'utilisation d'une voiture électrique deviendra dès 2020 inférieur à celui d'une voiture thermique. De quoi envisager un déploiement massif de cette technologie.

La voiture électrique sera compétitive dès 2020
Le coût des voitures électriques comme la Renault Zoe se rapproche de celui des voitures thermiques.
© Renault

Les subventions à l'achat de véhicules propres ne seront bientôt plus nécessaires. Dans une étude publiée lundi 28 novembre, le Bureau européen des unions de consommateurs (BEUC) prédit que les voitures électriques à batterie deviendront compétitives dès 2020 avec les voitures thermiques, à essence ou au diesel, si l'on considère le coût total de possession (Total Cost Ownership, ou TCO), qui inclut le coût d'achat et le coût d'utilisation du véhicule sur toute sa durée de vie. Le moteur de cette convergence des coûts de l'électrique et de celui du thermique est bien sûr "la chute attendue des prix des batteries", relève le BEUC. Ces résultats sont robustes par rapport aux projections d'évolution du prix du pétrole, affirme aussi le BEUC, qui considère que les modèles thermiques consommeront de moins en moins de carburant et seront donc toujours plus économiques.

Le match Nissan Leaf vs Opel Astra

Le Beuc met en scène le match entre la Nissan Leaf (électrique) et l'Opel Astra (thermique). Deux modèles relevant du type de voitures le plus populaire en Europe. Se concentrant sur l'acquéreur d'un véhicule neuf, le Beuc examine le coût total de possession (TC0) sur quatre ans des deux modèles. "En 2015, il y avait une différence d'environ 8% sur le TCO à 4 ans entre le thermique et l'électrique". En 2020, "l'écart de TCO devrait chuter à 4% avant de se réduire à environ 1,5% en 2025 et de finir à moins de 0,5% à la fin des années 2020." En valeurs absolues, l'écart de TCO à 4 ans, de près de 2000 euros en 2015, ne sera plus que d'environ 100 euros en 2030. Soit une valeur largement négligeable comparée au coût des options souvent choisies par les consommateurs.

Le Beuc en conclut que "les régulateurs ne devraient pas surestimer le problème du coût pour les consommateurs dans l'adoption de cibles ambitieuses de réduction des émissions de CO2 et de consommation de carburant pour les voitures passagers". Les subventions actuelles aux véhicules basse émission devraient en outre devenir superflues rapidement : "Entre 2020 et 2030, il y aura moins besoin que les gouvernements offent de coûteuses subventions à l'achat pour les véhicules bas-carbone Des avantages modestes, comme de plus basses taxes à la circulation, devraient être suffisantes."

Assurances sur la durabilité des batteries

Le coût n'est cependant qu'un critère parmi d'autres dans la décision d'achat. Le BEUC souligne que les véhicules bas-carbone auront encore besoin de soutien, en particulier sous la forme d'une augmentation de la couverture des grands axes routiers par des bornes de charge rapide, d'une solution pour la charge à domicile en l'absence de parking privé et de la facilitation de la charge dans différentes villes ou pays. Enfin, le BEUC reconnaît que "les consommateurs ont besoin d'assurances quant à la durabilité des batteries". Des assurances que le peu de retour d'expérience à long terme ne permet pas d'avoir, alors que remplacer la batterie d'une voiture de type Nissan Leaf de 2020 pourrait coûter jusqu'à 5000 euros, dégradant significativement le TCO, pointe le BEUC. Un risque largement tempéré par les garanties offertes aujourd'hui par, notamment, Nissan et BMW, qui couvrent 160 000 km, soit la distance moyenne parcourue par une voiture au cours de sa durée de vie en Europe.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle