La voiture de fonction, un avantage considérable pour les salariés

Certains collaborateurs d'entreprise bénéficient d'un avantage réel : celui de se voir attribuer un véhicule de fonction. Ce privilège peut alors jouer un vrai rôle d'intégration dans la stratégie de rémunération ou de valorisation du poste lors d’un recrutement.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La voiture de fonction, un avantage considérable pour les salariés

Bénéficier d'un véhicule de fonction reste l'un des grands avantages en nature que peuvent proposer les entreprises. Il permet de susciter l'attraction des candidats en cas de recrutement et l'engagement du salarié en poste. Selon le baromètre de l’Observatoire du véhicule d’entreprise (OVE), 78 % des grandes entreprises continuent de penser que le véhicule de fonction est un instrument de motivation important, venant juste derrière l’intéressement et la participation.

Trois types de voiture de fonction

Actuellement, près d'un cadre sur trois bénéficierait d'une voiture de fonction. Selon leur poste et leur niveau dans la hiérarchie, les salariés peuvent prétendre à trois types de véhicules : celui de service, réservé aux collaborateurs pour effectuer leurs trajets professionnels et restitué à l’entreprise au terme du rendez-vous ; celui de fonction, attribué aux salariés amenés à effectuer de nombreux déplacements professionnels et enfin celui de statut, destinés aux cadres de haut niveau.

Le véhicule de fonction peut être utilisé à titre privé selon des conditions indiquées dans le contrat du collaborateur. La voiture de statut constitue un élément de rémunération indirecte et un signe de réussite dans le groupe. Seuls ces deux types de véhicules sont considérés comme des avantages en nature.

Actuellement, le choix du véhicule se fait en fonction de plusieurs critères, dont les besoins professionnels du salarié, l'image que souhaite diffuser l'entreprise ou encore le contexte économique et politique.

Ces critères permettent aux décisionnaires de sélectionner plusieurs types de véhicules par gamme à proposer au collaborateur.

L'entreprise gestionnaire

Certaines entreprises ont directement intégré le véhicule de fonction au cœur de leur politique de management. Celle-ci peut consister, notamment, à permettre aux collaborateurs de bénéficier d'une voiture de fonction seulement s'ils atteignent un chiffre d'affaires de référence.

La voiture de fonction reste une valeur sûre auprès des collaborateurs. En effet, les assurances, la carte grise, les coûts d'entretien ou le remplacement du véhicule sont à la charge de l'entreprise et non du salarié.

Le collaborateur qui bénéficie d’un véhicule de fonction peut être amené à assumer lui-même ses frais de carburant. Cependant, il peut déduire ces frais au titre de frais réels dans sa déclaration fiscale, à condition de renoncer à la déduction forfaitaire de 10 % des frais professionnels.

Mais dans la plupart des entreprises, les frais de carburant sont à la charge de celles-ci et sont directement intégrés dans l’évaluation de l’avantage en nature. Les sociétés ont par conséquent intégré la possibilité de proposer des « cartes carburants » dans leur stratégie budgétaire.

La carte Total GR fait partie de ce dispositif. Ainsi l’entreprise peut faire évoluer le paramétrage de la carte du salarié selon son statut hiérarchique. Elle permet, aussi et surtout, aux salariés de ne pas réaliser d'avance de frais, autant de bénéfices qui peuvent motiver plus d'un candidat à l'embauche...

Ce contenu vous est proposé par Total

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS