La violence s'intensifie dans le centre et le nord de l'Afghanistan

KABOUL (Reuters) - Les affrontements entre taliban et forces gouvernementales se sont encore intensifiés dans les provinces septentrionales et centrales de l'Afghanistan, les insurgés ayant pris le contrôle d'un district et renforcé leur domination sur un point de passage commercial, a-t-on appris lundi auprès des autorités locales.

Partager

Cette flambée de violence intervient dans un contexte de retrait progressif des forces étrangères et de faibles progrès dans les négociations de paix entre représentants du gouvernement et des taliban au Qatar. Les taliban étaient jusqu'ici présents essentiellement dans le sud du pays.

La province de Bamiyan, dans le centre du pays, habituellement épargnée par les combats, a été le théâtre de violents affrontements dans la nuit après que des combattants taliban ont attaqué plusieurs postes de sécurité, selon Humayoon Elkhani, porte-parole de la police de cette province.

Dans la province voisine de Ghazni, les taliban ont pris le contrôle du district de Muqur après plusieurs mois de siège, a-t-on appris de source sécuritaire et d'un membre du conseil provincial. Le directeur provincial de la Santé a fait état de cinq soignants blessés dans le bombardement d'un centre de santé de ce district lundi matin.

Au Nord, dans la province de Badakhshan, ils ont lancé des attaques coordonnées sur cinq districts pendant la nuit, mais ont été repoussés par les forces gouvernementales, selon un porte-parole des autorités de la province.

Les taliban contrôlent en outre la ville de Shir Khan Bandar, à la frontière avec le Tadjikistan, tombée dont leurs mains la semaine dernière.

(Reportage bureau de Kaboul ; Version française Myriam Rivet et Claude Chendjou, édité par Nicolas Delame)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS