La ville de Nice figure dans le top 15 mondial des smart cities, selon Intel et Juniper

Nice serait la treizième smart city la plus performante au monde, et seule française des vingt sélectionnées, selon une étude Intel/Juniper Research. Les smart cities permettraient de gagner 125 heures par an grâce à l'optimisation des transports, de la santé, de la sécurité publique et de la productivité.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La ville de Nice figure dans le top 15 mondial des smart cities, selon Intel et Juniper

Nice (Alpes-Maritimes) serait la treizième ville du monde la plus intelligente selon une étude d’Intel et Juniper Research publiée le 12 mars. C’est la seule ville française qui figure dans ce classement des smart cities. Le podium est occupé par Singapour en première place puis Londres et New York.

Le cabinet d’études Juniper Research a analysé les performances des métropoles selon quatre critères pour effectuer son classement : la mobilité, la santé, la sécurité publique et la productivité. Dans le domaine de la mobilité et de la santé, la ville de Nice se classe treizième. Dans celui de la productivité, elle est douzième. Et dans la sécurité publique, la ville française est dixième.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Le classement s'appuie sur un vaste ensemble de données récoltées auprès des administrations locales ou des services publics des villes concernées.

Les smart cities feraient économiser 125 heures par an à chaque habitant

Selon l’étude, les smart cities libèreraient 125 heures par an à chaque habitant grâce aux gains de temps offerts par des infrastructures optimisées. Dans la mobilité, les conducteurs gagneraient 60 heures par an grâce à des systèmes de circulation intelligents, aux parkings optimisés ou encore aux télépéages. Dans la santé, des solutions telles que les applications portables et les téléconsultations permettraient aux citoyens de gagner 10 heures par an. Dans la sécurité, 35 heures seraient économisées grâce à des logiciels de prédiction des lieux de crime potentiels ou grâce aux logiciels qui régulent le trafic pour faire avancer plus vite les véhicules de services d’urgences en cas de besoin.

Peut-on accuser Intel d'être juge et partie? Entre 2011 et 2017, le groupe d'informatique disposait lui-même d'un centre de R&D basé dans les Alpes Maritimes... mais à Sophia Antipolis. Depuis, ce site a fermé ses portes. Et la métropole Nice Côte d'Azur a en effet multiplié les projets pour innover, comme un tram connecté imaginé avec l’Université Nice – Sophia Antipolis, le réseau de transport Lignes d’Azur et Alstom.

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS