Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

La vignette Crit’Air, nouveau sésame pour rouler dans Paris

Olivier Cognasse ,

Publié le

C’est à partir d’aujourd’hui, lundi 16 janvier, que chaque automobiliste doit accoler sa vignette de couleur sur le pare-brise de son véhicule pour circuler dans Paris. Un premier pas vers l’éradication du diesel en 2020 dans la capitale.

La vignette Crit’Air, nouveau sésame pour rouler dans Paris
six vignettes Crit'Air
© Ministères de l'environnement et de la mer

La métropole de Grenoble a ouvert le bal en rendant les vignettes Crit’air obligatoires le 1er novembre dernier. Lyon a suivi mi-décembre. Dans les deux métropoles, les vignettes sont obligatoires pour rouler les jours de pics de pollution, notamment lors de la mise en place de la circulation alternée. A Paris, elles sont obligatoires depuis ce matin, du lundi au vendredi, de 8 heures à 20 heures, elles le seront jusqu’à l’autoroute A86 les jours de forte pollution.

1,5 million de vignettes ont déjà été commandées dont plus de 500 000 auprès de la Préfecture de Paris. Ces pastilles peuvent être achetées sur le site gouvernemental Certificat-air.gouv.fr au prix de 4,18 euros l’unité, coût de la gestion, de la fabrication et de l’envoi. Mais attention, le magazine Que Choisir dénonce des arnaques sur internet avec des sites qui proposent des tarifs prohibitifs.

Il existe six classes de vignettes en fonction de la motorisation et de l’âge du véhicule (voir illustration). Ces certificats vont permettre à la mairie de Paris d’appliquer plus aisément sa politique de lutte contre la pollution. L'objectif est de faire de la capitale une Zone à circulation restreinte (ZCR) et chasser le diesel hors de Paris en 2020 comme l’a promis Anne Hidalgo, la maire (PS).

Accélérer la politique mise en place depuis 2016

Depuis le 1er juillet 2016, les voitures particulières et les utilitaires légers immatriculés avant 1997 et les deux-roues motorisés immatriculés avant 1999 ne peuvent plus circuler en semaine entre 8 et 20 heures. La mairie de Paris estime que seuls 10 000 véhicules (automobiles, véhicules utilitaires légers, deux-roues motorisés) étaient réellement concernés par cette mesure.

A partir du 1er juillet 2017, l'interdiction s'étendra aux poids-lourds Euro 3, mis en service avant octobre 2006, et aux véhicules particuliers et utilitaires diesel Euro 2, immatriculés avant 2001. Et chaque année, des véhicules de plus en plus récents seront visés jusqu’en 2020.

Paris a pris le taureau par les cornes pour lutter contre la pollution. Selon Airparif, l’association de surveillance de la qualité de l’air en Île-de-France, le trafic routier dans la région capitale est responsable de plus de la moitié des émissions d'oxydes d'azote (NOx) régionales, dont 94 % proviennent des véhicules diesel, 28% des émissions directes de particules PM10 et 35% pour les PM2,5, dont 96 % des émissions à l'échappement proviennent des véhicules diesel.

Ces mesures ne sont pas un cas isolé en Europe. La vignette de couleur existe dans plusieurs pays. En Allemagne, l’Eco-pastille verte permet aux véhicules peu polluants, depuis le 1er janvier 2010, de circuler dans une partie de la ville de Berlin dépassant le centre. Et elle est aujourd’hui appliquée dans environ une cinquantaine de villes outre-Rhin.

Cette vignette existe en Autriche en six couleurs. Elle est obligatoire pour les poids-lourds depuis 2015, mais facultative pour les automobilistes. Au Danemark, l’Ecosticker est indispensable depuis 2011 pour les autocars et les camions qui veulent entrer dans les zones environnementales des villes principales. Pour l’obtenir, le véhicule doit répondre aux critères Euro 4.

D’autres villes comme Londres, Stockholm, Göteborg, Oslo et certains centres historiques italiens comme à Milan ont opté pour le péage urbain. Une solution favorable aux automobilistes les plus aisés qui n’a pas été retenue à Paris.

 

 

 

 

 

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle