La vaccination des soignants va devenir obligatoire, dit Macron

par Tangi Salaün et Bertrand Boucey
Partager
La vaccination des soignants va devenir obligatoire, dit Macron
Le gouvernement français va soumettre mardi au Conseil d'Etat un projet de loi visant à rendre la vaccination contre le COVID-19 obligatoire pour les soignants. /Photo prise le 12 juillet 2021/REUTERS/Javier Barbancho

PARIS (Reuters) - La vaccination contre le COVID-19 va devenir obligatoire pour tous les personnels soignants, a annoncé lundi Emmanuel Macron, précisant qu'un projet de loi en ce sens sera soumis mardi au Conseil d'Etat pour validation.

"L'équation est simple, plus nous vaccinerons, moins nous laisserons d'espace au virus pour se diffuser", a déclaré le chef de l'Etat.

"C'est une nouvelle course de vitesse qui est engagée (...) Nous devons aller vers la vaccination de tous les Français" pour retrouver une vie normale, a-t-il ajouté.

La vaccination sera rendue obligatoire "sans attendre" pour les personnels de santé, mais aussi les employés et bénévoles dans les hôpitaux ou les maisons de retraites, où ils sont en contact avec des personnes fragiles.

Des contrôles et des sanctions pour ces personnels qui ne se seraient pas fait vacciner seront mis en place à partir du 15 septembre, a-t-il précisé.

Le chef de l'Etat a également annoncé que le pass sanitaire, actuellement exigé pour accéder aux grands rassemblements et aux discothèques, serait étendu à partir du 21 juillet à de nombreux lieux de vie et culturels "pour tous nos compatriotes de plus de 12 ans".

Ce document obtenu grâce à un schéma vaccinal complet, à un test PCR négatif ou à une preuve de guérison du COVID-19 de moins de six mois, sera progressivement élargi pour inciter les Français à se faire vacciner, a-t-il ajouté.

Les tests PCR, gratuits depuis le début de l'épidémie, contrairement à ce qui se fait dans de nombreux pays, seront par ailleurs déremboursés à partir du mois d'octobre s'ils ne sont pas prescrits sur ordonnance, a indiqué le chef de l'Etat.

Le gouvernement espérait à l'origine convaincre suffisamment de Français de se faire vacciner mais il a dû revoir sa copie face à la résistance d'une partie de la population et à la menace d'un fort rebond épidémique dû au variant Delta, beaucoup plus contagieux.

Les nouvelles mesures dévoilées lundi par Emmanuel Macron interviennent alors que le nombre de primo-vaccinations est passé de 400.000 par jour en moyenne fin mai à 165.000 aujourd'hui.

L'Italie est jusqu'à présent le seul pays européen à avoir rendu la vaccination obligatoire contre le COVID-19 pour les personnels soignants depuis fin mars. La Grèce a annoncé une mesure similaire lundi.

En France, le nombre de nouveaux cas de contamination est passé de 42.000 par jour mi-avril à moins de 2.000 fin juin, avant de remonter autour de 4.000 actuellement. Selon des épidémiologistes, il pourrait s'élever à 20.000 à la fin du mois si rien n'est fait.

Dans un avis rendu vendredi, la Haute autorité de santé (HAS) a recommandé la vaccination obligatoire pour tous les Français âgés de plus de 12 ans et préconisé le recours aux vaccins à ARN messager, développés par les laboratoires Pfizer et Moderna, qui assurent la meilleure protection contre les variants.

(Bertrand Boucey et Tangi Salaün, édité par Jean-Michel Bélot)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

AVRIL

PFIZER

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé(e) de Certification Clients Agroalimentaires (F-X-H)

BUREAU VERITAS - 10/11/2022 - CDD - Cesson Sévigné

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

56 - BRECH

Résidence Opale, construction de 25 logements à Brech..

DATE DE REPONSE 10/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS