Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

La Turquie saisit l'OMC de son contentieux avec les Etats-Unis

, , ,

Publié le , mis à jour le 21/08/2018 À 08H18

La Turquie a introduit une plainte auprès de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) contre les droits de douane additionnels imposés par les Etats-Unis sur les importations d'acier et d'aluminium turcs.

La Turquie saisit l'OMC de son contentieux avec les Etats-Unis
La Turquie a introduit une plainte auprès de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) contre les droits de douane additionnels imposés par les Etats-Unis sur les importations d'acier et d'aluminium turcs. /Photo d'archives/REUTERS/Denis Balibouse
© Denis Balibouse

La Turquie a décidé de saisir l'OMC dans le cadre de son contentieux avec les Etats-Unis. "La Turquie a demandé l'ouverture de consultations avec les États-Unis dans le cadre de l'OMC au sujet des droits d'importation additionnels imposés par les États-Unis sur les produits en acier et en aluminium. La demande a été distribuée aux membres de l'OMC", indique l'organisation sur son site.

La Turquie fait valoir que ces mesures sont incompatibles avec un certain nombre de dispositions de l'Accord de l'OMC sur les sauvegardes et de l'Accord général sur les tarifs douaniers et le commerce (GATT) de 1994, ajoute l'organisation.

60 jours de médiation avant un éventuel arbitrage

Cette décision de l'administration américaine annoncée par Donald Trump s'inscrit dans un contentieux entre Washington et Ankara sur le sort d'un pasteur évangéliste américain, Andrew Brunson, assigné à résidence par les autorités turques qui l'accusent de terrorisme.

Le gouvernement turc estime que le pasteur Brunson est lié au mouvement du prédicateur en exil aux Etats-Unis, Fethullah Gülen, que le président Recep Tayyip Erdogan considère comme l'instigateur de la tentative de coup d'Etat manqué de juillet 2016.

Dans le cadre des consultations demandées par la Turquie, les deux parties ont 60 jours pour trouver une solution avant que le contentieux, s'il n'a pas été réglé, soit soumis à une instance d'arbitrage.

Avec Reuters (Sarah Dadouch, Pierre Sérisier pour le service français)

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle