Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

La transparence dans la pharma incriminée

, ,

Publié le

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Avant d’être publié en 2013, le décret sur la transparence dans le système de santé avait fait l’objet d’un lobbying acharné de la pharmacie. Depuis deux ans et demi, les industriels doivent rendre publics les cadeaux distribués aux médecins, à partir de 10 euros, afin de prévenir le risque de conflits d’intérêts. Mais selon la Cour des comptes, qui a examiné les liens des experts de cinq organismes publics (ANSM, HAS, CEPS, INCa et Oniam), des « failles majeures » persistent. D’où des anomalies, notamment dans la fixation du prix du Sovaldi, un traitement de l’hépatite C dont le coût avait fait débat en 2014. Malgré « un dispositif de transparence ambitieux », le rapport de la Cour des comptes souligne trois défauts : l’absence de création d’une commission éthique, un dispositif légal largement vidé de sa portée et une interprétation très restrictive des obligations de déclaration des avantages consentis. L’industrie pharmaceutique a néanmoins créé entre-temps un comité déontologique, le Codeem, pour sanctionner les mauvaises pratiques. 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle