La Tour Eiffel toujours au faîte de l’éclairage

La Tour Eiffel s’est toujours parée de lumière la nuit. Mais en 126 ans d’existence elle a connu plusieurs révolutions technologiques dans le domaine de l’éclairage pour être toujours plus belle tout en consommant moins.

Partager
La Tour Eiffel toujours au faîte de l’éclairage
Lorsque la Dame de Fer se pare de lumière

La Tour Eiffel est depuis sa construction en 1889 l’un des symboles majeurs de Paris, aussi a-t-il toujours été mis en lumière. Les 10 000 becs de gaz installés à l’origine ont cédé leur place à des ampoules électriques lors de l’Exposition universelle de 1900.

De 1925 à 1933, la Tour Eiffel servira même de panneau publicitaire lumineux pour le constructeur automobile Citroën. 250 000 ampoules de six couleurs seront installées pour créer 9 tableaux, dont le dernier était le nom Citroën. L’Exposition internationale des arts appliqués de 1937, sera l’occasion pour l’architecte André Granet, gendre de Gustave Eiffel, de concevoir un nouvel éclairage mettant en valeur la structure en dentelle de la Tour.

L’éclairage sera rénové en 1958. 1 290 projecteurs éclaireront alors la Tour d’une lumière blanche depuis l’extérieur. En 1985, l’ingénieur éclairagiste Pierre Bideau installera sur la structure même de la tour 336 projecteurs de 1 kW, équipés de lampes à sodium haute pression de couleur jaune orangé. Ils éclaireront chaque élément du bas vers le haut, d’une belle couleur dorée pour mieux mettre en valeur la dentelle de fer. En 2004, les 336 projecteurs seront remplacés par des modèles d’une puissance de 600 watts, soit une économie de consommation d’énergie de 40 %. Mais grâce à leur meilleur rendement lumineux, l’aspect final resta inchangé.

Un phare tournant et 20 000 ampoules scintillantes

Entre temps, le passage à l’An 2000 sera l’occasion de l’installation de deux équipements lumineux hors norme, le phare tournant et le scintillement. Le phare tournant est constitué de 2 faisceaux lumineux diamétralement opposés d’une portée de 80 kilomètres. 4 projecteurs motorisés de type ‘‘marin’’ placés au troisième étage effectuent chacun une rotation de 90°. Ils sont synchronisés par un micro-ordinateur et un automate programmable qui gèrent leurs mouvements pour former un double faisceau en croix pivotant à 360°. Ils sont équipés de lampes au Xénon de 6 kW choisies pour leur longévité de 1 200 heures environ. Leur tête lumière est sur-ventilée pour éviter toute surchauffe, et un système de chauffage se met en route quand la température tombe en dessous de zéro alors que les lampes sont éteintes.

Le scintillement mis en place de manière éphémère pour le passage à l’An 2000 se superpose à l’éclairage doré. Constitué de 20 000 ampoules à baïonnettes (5 000 par face), il anime le monument 5 minutes au début de chaque heure une fois que la Tour est éclairée, jusqu’à 1h du matin. La puissance électrique de cette animation est de 400 kW. Devant le succès rencontré, le dispositif sera réinstallé de manière pérenne en 2003 avec 20 000 lampes à éclats qui ne consomment plus que 120 kW. Il faudra 5 mois de travail à 25 alpinistes pour installer les 40 kilomètres de guirlandes lumineuses et câbles d’alimentation, ainsi que 40 000 attaches et 80 000 pièces métalliques diverses. Le tout représentant un budget total de 4,55 millions d’euros HT.

Ainsi la Tour Eiffel profite de l’amélioration des technologies de l’éclairage pour être toujours plus belle la nuit, tout en consommant moins d’énergie !

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.toureiffel.paris

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER L'hebdo de la techno

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles clés de l'innovation technologique

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé d'Affaires Conformité Machines (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Aix en Provence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

33 - Ste Foy la Grande

Remplacement du système sécurité incendie du collège Elie Faure

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS