Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

La tôlerie Métallyon placée en liquidation judiciaire

, , ,

Publié le

Métallyon vient d’être liquidée. Et ses 170 salariés licenciés. L’entreprise de Chaponost (Rhône) avait intégré le groupe Methusa en 2014, qui est lui-même en sérieuses difficultés après la fermeture d’une autre de ses filiales, Saintronic.

La tôlerie Métallyon placée en liquidation judiciaire © Guittet Pascal

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

La désintégration du groupe Methusa s’accélère. Quatre mois après la fermeture de Saintronic à Saintes (Charente-Maritime), une autre de ses filiales, Métallyon a été placée en liquidation judiciaire par le tribunal de commerce de Lyon le 22 juillet. Les 170 salariés de l’entreprise de Chaponost (Rhône) ont été licenciés.

Cette tôlerie industrielle avait été reprise par le groupe stéphanois GMD, puis cédée à Methusa en mai 2014. Métallyon était en redressement judiciaire depuis mars 2015. Elle accumulait des pertes depuis 2012, n’ayant jamais réussi à se redresser après la crise des années 2008-2009 faute d’investissements significatifs dans l’outil de production. L’entreprise était une ancienne composante du groupe Ruget, spécialisé dans la sous-traitance industrielle qui employait 850 salariés dans la région lyonnaise pour un chiffre d’affaires de 129 millions d’euros en 2008.

Créé en avril 2014 par d’anciens dirigeants du pôle tôlerie du groupe GMD, et constitué des sociétés Métallyon, MG Hungary, Saintronic et sa filiale tunisienne, Methusa n’a jamais réussi à imposer son modèle économique et son offre de savoir-faire complémentaires dans la découpe, l’emboutissage, la tôlerie et la mécano-soudure. Au printemps 2015, Saintronic avait été profondément déstabilisé après la diminution de moitié de commandes d’armoires électriques de la part d’Alcatel, son principal donneur d’ordre.

Vincent Charbonnier

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle