Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

La télévision et les PC plombent le marché de la high-tech en France

Ridha Loukil ,

Publié le

La data Selon le cabinet GfK, le marché français des équipements high-tech de la maison a dévissé de 2% en 2017 à 27,3 milliards de dollars, alors que le marché reste stable en Europe. En cause : l’effondrement des ventes de télévision et le recul de la microinformatique.

La télévision et les PC plombent le marché de la high-tech en France
Les PC, un des segments qui tirent le marché vers le bas
© HP Inc

Un mauvais cru pour les équipements high-tech de la maison en France. Selon les chiffres du cabinet GfK, le marché a dévissé de 2% en 2017 à 27,3 milliards d’euros, alors que le marché reste stable dans l’ensemble de l’Europe et même en croissance au Royaume-Uni (+4%), en Allemagne (+1%) ou encore en Italie (+1%).

Effondrement de 31% des ventes de téléviseurs

Ce mauvais résultat découle principalement de la télévision et de la microinformatique, deux poids lourds du marché. Dans la télévision, le retournement est pour le moins sévère. Après le pic de 6,5 millions de postes écoulés en 2016, les ventes se sont écroulées de 31% à 4,5 millions d’unités. GfK explique cet effondrement par la concurrence d’autres écrans dans la maison comme ceux des PC, des tablettes ou des smartphones. En valeur, la chute s’amortit à 20% grâce à l’évolution de la demande vers des postes à plus grande taille d’écran, à résolution ultra haute définition et fonctions Smart TV. Ce qui amène ce segment de marché à 2 milliards de dollars. Le cabinet table sur une reprise de 2% en volume en 2018 grâce aux jeux olympiques d’hivers de Pyeongchang, en Corée du Sud, et surtout de la Coupe mondiale de football en Russie.

D’autres produits d’électronique grand public plombent aussi le marché. C’est le cas des équipements audio, vidéo et hi-fi (-18% à 1 milliard d’euros), des matériels audio pour l’automobile (-10% à 300 millions d’euros), ou encore du segment photo-vidéo (-10% à 730 millions d’euros). La cannibalisation des appareils photo et caméscopes par les mobiles bat son plein. Les ventes d’appareils photos ont chuté de 19% à 1,3 million d’unités et de 11% en valeur à 440 millions d’euros.

Montée de la part des smartphones dans les ventes de téléphones mobiles

La microinformatique tire également le marché vers le bas avec un recul du chiffre d’affaires de 4% à 5,2 milliards d’euros. Les ventes de matériels (PC, tablettes, imprimantes, périphériques…) ont baissé à 38 millions d’unités (3 millions de pièces de moins qu’en 2016) et 4,5 milliards d’euros. Celles des PC et tablettes ont diminué de 4% à 3,2 milliards d’euros.

La morosité générale est atténuée par les télécoms et l’électroménager. Alors que 21,9 millions de téléphones mobiles, dont 19,4 millions de smartphones, ont été écoulés, contre respectivement 23,1 et 20,2 millions en 2016, le segment des télécoms a progressé en valeur de 2,5% à 8,3 milliards d’euros. Une évolution favorisée par la montée de la part des smartphones dans les ventes, plus chers que les téléphones basiques. Le gros électroménager gagne 4% à 5,4 milliards d’euros et le petit électroménager 3% à 3,5 milliards d’euros.

Stabilisation en 2018?

Pour 2018, GfK voit l’ensemble du marché reprendre 1% à 27,6 milliards d’euros, mais avec de grands contrastes entre d’un côté les segments d’électronique grand public, d’électroménager et des télécoms en croissance, et de l’autre les segments de la microinformatique toujours en dépression.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus