La taxe carbone, sujet de rupture sur le climat selon l’Inde

[ACTUALISE] - Le ministre indien de l’Environnement estime que l’instauration de cette taxe est un sujet de rupture dans les discussions sur le changement climatique.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La taxe carbone, sujet de rupture sur le climat selon l’Inde

Jayanthi Natarajan estime que les mesures unilatérales de l’Union européenne sont un sujet de rupture pour les discussions.

La Commission européenne n'a pas manqué de réagir à ces affirmations. "Nous ne sommes pas de cet avis, a répondu depuis Bruxelles Isaac Valero, porte-parole de Connie Hedegaard, la commissaire en charge du Climat. Nous ne voyons pas en quoi l'initiative européenne constituerait une cause de rupture. Nous estimons qu'elle vise à encourager la mise en place de systèmes similaires pour inclure le secteur de l'aviation dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre".

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

La législation sur la taxe carbone est entrée en vigueur le 1er janvier dernier. Elle oblige les compagnies opérant dans l’Union européenne à acheter l'équivalent de 15% de leurs émissions de CO2, soit 32 millions de tonnes, pour lutter contre le réchauffement climatique.

Mais elle est contestée par 26 des 36 membres de l’Organisation de l'aviation civile internationale (OACI).

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS