Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

La taille critique, nouvelle obsession des PME de l'aéronautique

Hassan Meddah

Publié le

Fusion, partenariat, association...A l'occasion de la conférence aéronautique de l'Usine Nouvelle du 15 novembre dernier, les sous-traitants ont expliqué pourquoi et comment ils couraient après la taille critique.

La taille critique, nouvelle obsession des PME de l'aéronautique © D.R.

Dans l'aéronautique, Big is beautiful. "En dessous de 250 millions d'euros de chiffre d'affaires, c'est difficile de compter auprès des grands donneurs d'ordres. Si on veut rester dans la filière, il faut se regrouper", explique Patrick Razat, président du directoire de Mecahers, un sous-traitant aéronautique établi à Launaguet en Haute-Garonne.

Dans ce but, il a engagé des négociations avec le groupe Mecachrome basé en Indre-et-Loire. Ensemble, ils pourraient constituer un groupe de près de 1500 personnes pour un chiffre d'affaires supérieur à 250 millions d'euros. "On aura ainsi les moyens de résister à la pression des clients, des banquiers et du dollar faible", poursuit le dirigeant. Cette course à la taille critique s'accélère même. "Avec le développement de pratiques comme le partage des risques financiers liés aux nouveaux programmes, les PME sont amenées à supporter plus de charges financières. Un moyen d'y arriver est d'afficher une certaine taille critique", explique Gérard Soula, chef du pôle aérospatial de la Direccte (Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l'Emploi) de Midi-Pyrénées.

Indépendance pour Lauak

Pour apparaître plus gros vis-à-vis de ses grands clients, le groupe Lauak a opté pour une autre stratégie. "On a préféré rester indépendant. On mise sur une stratégie de partenariat", explique Mikel Charritton, directeur général de la PME familiale basée à Ayherre dans les Pyrénées Atlantique. La société (460 salariés, 30 millions d'euros de chiffre d'affaires) a ainsi complété son expertise initiale dans l'usinage de pièces métalliques avec des partenaires pour proposer des prestations plus complètes intégrant de l'assemblage, la fourniture de pièces composites... Elle s'est ainsi associée avec le sous-traitant nantais ACB pour disposer de la compétence de formage à chaud.

Enfin, les acteurs peuvent opter peuvent se regrouper pour mutualiser une activité bien précise. Ainsi est née début 2010 la plateforme Aérotrade qui permet à une dizaine de sociétés aéronautiques basées en Midi-Pyrénées et Aquitaine de mutualiser leurs achats. Parmi elles, Cauquil, Eskulanak, Figeac Aero, Mecahers, SudAero... Au total, cela représente une capacité d'achats potentielle de l'ordre de 30 à 40 millions d'euros par an. "C'est un bon moyen de sécuriser nos approvisionnements en matière premières", explique Serge Assorin, à la tête de la centrale d'achats... La bonne marche de la plateforme encourage même les partenaires à mutualiser de nouvelles compétences dans les domaines de la formation, la qualité et des assurances...

Toutefois, ces unions et rapprochements nécessitent d'établir des règles de fonctionnement claires entre les partenaires. Notamment quand des différends surgissent. "Il faut bien border les contrats. Il faut trouver un bon cadre juridique qui anticipe les cas de désaccords. Cela peut se faire à travers à travers un pacte d'actionnaires", explique Mikel Charritton d'Eskunalak. Dans le cadre d'une association avec de nombreux partenaires associés, la confidentialité des données de chacun est un vrai défi. "Personne ne veut que son concurrent connaisse le montant et la nature de ses achats", précise Serge Assorin, président de la centrale d'achats Aérotrade.
 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle