Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

PME-ETI

La table de ping-pong ultra robuste du picard Cornilleau

, ,

Publié le

Made in France

La table de ping-pong ultra robuste du picard Cornilleau
Depuis un an, 350 tables «?Park?» ont été produites.
© timothée l’angevin ; aquitaine cap métiers

Au milieu des champs de blé picards où tournoient quelques éoliennes, des tables de ping-pong prennent le soleil. "On étudie leur réaction aux rayons UV, explique Nicolas Havard, le responsable R&D de la société Cornilleau. Et elles résistent plutôt bien !" À Bonneuil-les-Eaux (Oise), le seul fabricant français de tables de ping-pong vient de commercialiser un nouveau modèle destiné aux collectivités, la "Park". Composée d’une structure en métal galvanisé et recouverte d’un panneau en stratifié massif de 9 mm, elle s’avère plus robuste que les tables concurrentes, soumises aux mêmes tests. Nicolas Havard en désigne une en béton dont le plateau s’effrite et une autre en composite atteinte par la pourriture.

Depuis un an, 350 unités ont été produites sur un total de 100 000 tables loisir et compétition, déclinées en une soixantaine de modèles. Né après-guerre, le menuisier Cornilleau est approché en 1969 par une entreprise voisine pour fabriquer des tables de ping-pong. Succès immédiat. Aujourd’hui, la société (66 salariés) réalise 27 millions d’euros de chiffre d’affaires, en hausse constante de 1 million d’euros par an. "Nos produits sont de très haute valeur ajoutée", assure Michel Zany, le PDG. Une raison pour laquelle Décathlon, axé sur l’entrée de gamme, est son premier client. "Nous travaillons avec un panel de sous-traitants locaux qui fournissent les pièces plastiques et métalliques." Cornilleau peaufine les plateaux en stratifié et aggloméré en provenance d’Italie et d’Allemagne. Mais le cœur de son métier, c’est la conception et l’assemblage. 15 % de son chiffre d’affaires concerne les raquettes et les accessoires qu’il sous-traite en France et en Asie. À terme, Cornilleau pourrait rapatrier cette activité à Bonneuil-les-Eaux. 

Timothée L'Angevin

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle