La supervision bancaire de la BCE va s'associer aux mesures attendues jeudi

FRANCFORT (Reuters) - La branche de supervision bancaire de la Banque centrale européenne (BCE) devrait s'associer aux mesures qu'annoncera jeudi le Conseil des gouverneurs de l'institution pour soutenir l'économie de la zone euro face aux retombées de l'épidémie de coronavirus, a-t-on appris de deux sources proches des discussions en cours.
Partager
La supervision bancaire de la BCE va s'associer aux mesures attendues jeudi
La branche de supervision bancaire de la Banque centrale européenne (BCE) devrait s'associer aux mesures qu'annoncera jeudi le Conseil des gouverneurs de l'institution pour soutenir l'économie de la zone euro face aux retombées de l'épidémie de coronavirus, a-t-on appris de deux sources proches des discussions en cours. /Photo d'archives/REUTERS/Kai Pfaffenbach

Même si la branche de supervision bancaire de la BCE est indépendante de la politique monétaire, ses responsables prévoient ainsi de publier un communiqué jeudi après l'annonce des décisions du Conseil des gouverneurs, pour préciser les moyens mis en oeuvre pour soutenir le secteur financier et le crédit.

Les sources ont refusé de donner des détails sur la teneur de ce communiqué mais elles ont déclaré qu'une telle coordination au sein de la BCE était inhabituelle et qu'elle soulignait la volonté de la banque centrale d'apporter un soutien ciblé, particulièrement aux entreprises affectées par le ralentissement de l'activité.

Un porte-parole de la BCE s'est refusé à tout commentaire.

Les sources ont déclaré que la BCE pourrait autoriser les banques à modifier les modalités des prêts accordés aux entreprises touchées afin d'éviter des défauts; elle pourrait aussi appeler les pays membres de la zone euro qui imposent à leurs banques la constitution de "coussins de capitaux contracycliques" à suspendre ces mesures.

Le Conseil des gouverneurs devrait quant à lui approuver un ensemble de mesures qui inclura probablement de nouvelles injections de liquidités dans le système financier et des prêts à taux très faibles destinés aux entreprises. La BCE pourrait aussi réduire l'un au moins de ses taux d'intérêt et augmenter le montant mensuel de ses achats de titres sur les marchés, estiment certains économistes.

(Balazs Koranyi et Francesco Canepa, version française Marc Angrand, édité par Blandine Hénault)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

94 - Champigny-sur-Marne

Acquisition de matériels de nettoyage

DATE DE REPONSE 16/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS