La stratégie du chimiste Dow pour inventer les emballages de demain

Dans son centre d’excellence en Suisse, le géant américain de la chimie Dow innove pour se rapprocher des grandes marques de l’alimentaire. Grâce à Dupont, il s’apprête à devenir incontournable dans le packaging.

Partager


Crédits Dow chemical

A Horgen, en Suisse, c’est au bord du lac de Zurich et face aux montagnes, qu'a choisi de s'installer Dow, le géant américain de la chimie. Le site, discret, de 600 salariés abrite également son centre d’excellence pour les packagings flexibles.

Le chimiste est spécialisé dans les adhésifs et matériaux fonctionnels (résines et polymères) pour le monde de l’emballage. En 2010, il décide de se rapprocher de ses clients finaux en leur proposant des solutions clefs en main. L'objectif ? Se différencier de ses grands concurrents sur un marché de plus en plus concurrentiel, avec l’arrivée de chimistes asiatiques.

L'idée se concrétise en mai 2014 avec le réseau des "Pack Studios", quatre centres d’excellence basés en Europe, aux Etats-Unis, en Amérique Latine et en Asie, afin d’offrir un lieu aux acteurs du marché (transformateurs de plastiques, équipementiers, marques de grande consommation, voire distributeurs) pour collaborer autour de l’emballage. Et tout particulièrement dans l'alimentaire, où chaque année dans le monde un tiers des produits finit à la poubelle faute d'être correctement protégé.

Depuis moins de deux ans, le géant américain de la chimie accueille sur son site suisse des clients venus de toute l’Europe et d’Afrique pour plancher sur des machines high-tech : chaines de production de films soufflé et coulé, moulage par injection, chaines d’emballage de pointe…

A l’étage supérieure de cette mini-usine, des laboratoires d’analyses sensorielles permettent d’évaluer le goût, l’odeur, le toucher des emballages testés comme un paquet de café. Au sous-sol, une ligne de filage fabrique même le coton utilisé dans les couches-culottes.

Demande en hausse pour les packagings flexibles et recyclables

Un centre d’innovation incontournable à Sophia Antipolis
L’expertise d’Horgen est complétée par celle de trois centres techniques européens : Tarragone en Espagne, Mozzate en Italie, et Valbonne-Sophia Antipolis, dans les Alpes Maritimes.
Ce centre d’innovation, qui a fêté ses quarante ans l’an dernier, travaille pour de nombreuses activités du groupe : adhésifs et matériaux fonctionnels, mais aussi additifs pour plastiques, peintures et revêtement, détergence et cosmétique… Il héberge aussi les fonctions support de l’activité agricole de Dow. 2,5 millions d’euros y ont été investis entre 2014 et 2015 afin d’augmenter ses capacités et le réorganiser.
Alors la demande pour le packaging, en particulier flexible et léger, est croissante, observe Carlos Silva Lopes, le directeur de l’activité pour la zone EMEA, le chimiste doit aussi proposer des solutions répondant aux enjeux de durabilité, incluant le recyclage.

En jouant cette carte de la collaboration, le chimiste a déjà mis au point PacXpert, un bidon mou, alternative flexible aux emballages rigides traditionnels. Il a également planché avec Fripoo, un spécialiste suisse du nettoyage, sur un conditionnement pour les lave-glaces. Avantages, sa légèreté, sa recyclabilité, mais aussi de l’espace économisé grâce à sa souplesse. Il se décline déjà comme contenant pour de la litière pour chat, les eaux et jus, le café moulu…

Prochain projet de Dow, finaliser PoucHug, une technologie de packaging sensoriel donnant aux consommateurs l’illusion que leur emballage est en tissu plutôt qu’en plastique, grâce à une résine spéciale donnant un aspect rugueux… Idéal pour permettre aux marques de se différencier dans les produits bios ou premiums, espère le chimiste.

Bientôt le numéro un mondial de la chimie

Dow se dit déjà numéro un mondial sur les résines pour films étirables dans l’industrie, mais aussi dans les scellages, ces résines de soudure prisées dans l’emballage alimentaire. Avantage concurrentiel, il est aussi producteur d’adhésifs et d’acryliques, utilisés notamment pour les étiquettes. Ce qui explique la puissance de ses "Plastiques de performance", une division phare du groupe américain depuis sa réorganisation fin 2014, dont elle représentait alors 38% des 58,2 milliards de dollars de chiffre d’affaires.

Cette entreprise de 119 ans attend beaucoup de la fusion annoncée en décembre dernier avec son grand concurrent américain, Dupont. Ensemble, ils donneront naissance au numéro un mondial de la chimie, avant de se scinder rapidement en trois entités cotées séparément en Bourse : une dans l’agrochimie (semences et pesticides), une pour la chimie de spécialité, et une pour la science des matériaux. Sans surprise, c’est cette dernière qui prendra le nom de Dow.

Gaëlle Fleitour

0 Commentaire

La stratégie du chimiste Dow pour inventer les emballages de demain

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Chimie, laboratoires et santé

Armoire à pharmacie 2 portes économique

MANUTAN

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS