La startup Sakuú se lance dans l'impression 3D de batteries tout-solide

La startup californienne Sakuú a annoncé, à la mi-août, lancer une ligne pilote pour produire des batteries tout-solide via l'impression 3D. Atteignant de bonnes performances, ces batteries seraient avant tout destinées aux équipes R & D d'industries des batteries, qui travaillent sur cette technologie du futur à électrolyte solide.

Partager
La startup Sakuú se lance dans l'impression 3D de batteries tout-solide

Imprimer des batteries tout-solide en masse ? Ce serait un double saut technologique dans le domaine des batteries. La startup californienne Sakuú, spécialisée dans l’impression 3D, compte bien enchaîner ce double-salto.

L’entreprise a annoncé, mardi 17 août, construire une ligne pilote pour produire des batteries tout-solide par impression 3D, avec une capacité annuelle de 2,5 MWh. Cette première étape est prévue pour aboutir d’ici la fin de cette année, tandis que la phase d’industrialisation (1 GWh par an) devrait démarrer « courant 2022 » selon la startup.

Pour passer du laboratoire à l’usine, la spécialiste de la technologie additive Sakuú s’est entourée du fournisseur d’outils de production Relevant Industrial et de Honeywell Process Solutions, spécialisé dans l’automatisation industrielle. « C’est une étape majeure ! insiste Robert Bagheri, le fondateur de Sakuú, dans le communiqué de presse. Cette usine nous permettra de fournir à nos clients et partenaires des batteries tout-solide pour leurs propres développement et phase de tests. »

Côté batterie, Sakuú a en effet déclaré, fin juillet, avoir développé une technologie de batterie tout-solide de « première génération » : chaque cellule atteint une capacité de 3 ampères-heure et chaque batterie peut intégrer jusqu’à 30 cellules. « Nos batteries tout-solide atteignent des performances aussi bonnes, voire meilleures, que les actuelles batteries Lithium-ion », est-il avancé dans le communiqué. Le tout, alors qu’elles sont « jusqu’à 50 % plus petites » et « 30 % plus légères » que leur équivalent Lithium-ion, vante la start-up.

Le « graal » du tout-solide

A priori plus denses en énergie et plus sûres (grâce à l'abandon de l'électrolyte liquide inflammable), les batteries tout-solide sont souvent considérées comme un « graal » à atteindre par les spécialistes de la batterie (lire notre dossier dédié aux batteries Lithium-ion paru en septembre 2020).

La haute densité énergétique des batteries tout-solide est liée à l’utilisation d’une électrode négative en lithium métallique, permise par un électrolyte à l’état solide. Une électrode de lithium métallique avec un électrolyte liquide a en effet tendance à former des excroissances (dendrites) au cours des cycles de charge-décharge, ce qui aboutit à des courts-circuits en perforant le séparateur. A contrario, l’électrolyte solide constitue une sorte de barrière physique, résolvant ce problème.

Rappelons que des batteries à électrolyte solide et électrode négative en lithium métallique existent déjà, à l'instar de celles de Blue Solutions qui équipent des flottes de bus et de véhicules électriques en autopartage. Comme nous l'expliquions dans notre numéro consacré aux batteries Lithium-ion, la filiale du groupe Bolloré dispose de capacités de production de 630 MWh par an pour ses batteries. Mais pour atteindre une bonne conductivité, la température de l’électrolyte doit être supérieure à 60 °C, ce qui nécessite une consommation d’énergie en continue.

La course aux batteries tout-solide est donc toujours ouverte, et les batteries tout-solides de Sakuú pourraient permettre aux équipes de recherches de lever certains verrous technologiques en travaillant sur des prototypes déjà performants.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Dans ce nouvel épisode de « Demain dans nos assiettes », notre journaliste reçoit Frédéric Wallet. Chercheur à l'Inrae, il est l'auteur de Manger Demain, paru aux...

Écouter cet épisode

La fin du charbon en Moselle

La fin du charbon en Moselle

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Cécile Maillard nous emmène à Saint Avold, en Moselle, dans l'enceinte de l'une des trois dernières centrales à charbon de...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

VILLE DE CALLAC

Technicien des Services Techniques H/F

VILLE DE CALLAC - 31/03/2022 - CDD - CALLAC DE BRETAGNE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - SOGOFIM

Marché global de performance énergétique dans le cadre du décret tertiaire

DATE DE REPONSE 23/06/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS