La startup AIR ouvre la première galerie d'art consacrée à la photo scientifique

En un peu plus d'un an, les fondateurs d'Air ont crée une galerie en ligne, réalisé plusieurs expositions et publié leur premier livre. Leur spécificité est de s'intéresser aux photos scientifiques prises dans les labos. Ils s'ouvrent aux départements de R&D des entreprises qu'ils conseillent aussi. 

Partager
La startup AIR ouvre la première galerie d'art consacrée à la photo scientifique
La beauté du monde et de la science par E. Falcon & C. Laroche - ART in Research

Voilà un moyen original de faire connaître la science : la montrer ! Telle est la conviction d'Alexandre Darmon, co-fondateur d'Air (pour art in research). Ingénieur diplômé de Centrale Lyon, il a durant sa thèse de physique réalisé à l'Espci pris pas moins de 30 à 40 000 photos avec un modèle singulier : des cristaux liquides, qui étaient son objet d'études. "Durant ma thèse, j'ai pu réunir mes deux passions, la recherche scientifique et la photographie" explique-t-il aujourd'hui.

30 000 photos pour une recherche

Deux passions qu'il possède toujours et qu'il vit différemment puisqu'il a ouvert avec son associé une galerie d'art spécialisée dans la photo scientifique, pariant sur le fait que les laboratoires devaient posséder de nombreuses photos. "Il n'y a pas un laboratoire qui n'est pas équipé d'un microscope avec une caméra" ajoute-t-il. Il aurait vraiment fallu ne pas avoir de chance pour qu'elles soient toutes floues ou ratées ! Pour intéresser les deux ingénieurs, il faut être un chercheur qui travaille sur un sujet contemporain et posséder des clichés avec une dimension esthétique.

En quelques mois - ils ont lancé leur site en septembre 2017 - ils ont ouvert une galerie en ligne, réalisé six expositions physiques et publient avec les éditions Lienart jeudi 21 mars leur premier livre d'art Coalescence, qui regroupera des clichés et des textes poétiques. Si Alexandre Darmon avoue volontiers avoir eu envie d'être entreprendre, ce projet lui tient à coeur car "il met en avant le travail des chercheurs" qui est trop souvent méconnu. D'ailleurs sur le site Internet de leur galerie en ligne, on trouve des biographies détaillées et des descriptions compréhensibles par tous des travaux des chercheurs exposés.

Une offre pour les labos de R&D

Cette galerie pas comme les autres a pourtant un modèle économique très classique. Elle vend les clichés qu'elle sélectionne en gardant une partie de l'argent récolté, le reste retournant aux laboratoires d'où proviennent les clichés. La galerie possède d'ores et déjà une centaine de clichés qu'elle vend. Ils proviennent de 16 chercheurs venus d'horizons différents (biologie, physique chimie...). "On a opéré un tri très sélectif. On ne voulait représenter que des photos qu'on aime vraiment" précise Alexandre Darmon. Dans la galerie, il ne se contente pas d'accrocher la photo sur une cimaise, il veut aussi pouvoir expliquer le projet scientifique, fort du savoir transmis par les chercheurs.

Par ailleurs, fort de leur savoir-faire, ils développent une activité en direction des entreprises. "C'est en essayant de vendre des photos à des clients qui ont des départements de R&D que l'un d'entre-eux nous a demandé de valoriser son patrimoine artistique" explique Alexandre Darmon. Pour cela, il travaille avec les chercheurs maisons pour identifier ce qu'ils font et organise des séances photos de leurs travaux.

Après avoir cherché les premières oeuvres à exposer, les deux associés sont aujourd'hui régulièrement contactés par des chercheurs qui viennent leur proposer des photos. Et ils ne manquent pas de projets. Pour rapprocher un peu plus le monde de l'art et de la science, ils se verraient bien imaginer des collaborations entre des artistes et des chercheurs.

Photo Alexandre Darmon Art In Research

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Auditeur QSE (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Aix en Provence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

28 - LE COUDRAY

Mise en conformité de 2 salles de césarienne au bâtiment Pôle Femme Enfant du Centre Hospitalier de Chartres.

DATE DE REPONSE 09/09/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS