Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

La souveraineté télécoms par les infrastructures

, , , ,

Publié le

Les entreprises citées

Le plan souveraineté télécoms va proposer des projets de renforcement des infrastructures du numérique français et de garantie de leur sécurité. Histoire de ne pas rester à la traîne du Japon, de la Corée, de la Chine ou des États-Unis. Et Philippe Keryer, le directeur de la stratégie et de l’innovation d’Alcatel-Lucent, qui en a la charge, se félicite de la mobilisation et du soutien des acteurs qu’il a contacté ou qui sont venus à lui.

La sécurité

C’est l’un des thèmes de travail, avec la virtualisation des réseaux.

Outre Alcatel-Lucent, participent aussi Thales, Airbus Défense et Espace, Bull, eBlink, Sequans, les cinq grands opérateurs télécoms, Télécom ParisTech, Inria et l’Ansi. Après un premier comité de pilotage en décembre, cinq thèmes de travail ont été définis. Le moins avancé concerne le sujet complexe de la virtualisation des réseaux. Il se veut le pendant du plan cloud computing, pour la mise en œuvre de l’infrastructure.

Essentiel, selon Philippe Keryer, pour une feuille de route de la souveraineté télécoms ! Un autre groupe réunit en son sein tous les opérateurs télécoms pour étudier le déploiement des nouvelles technologies mobiles et des technologies d’accès fixe. Enfin, les trois autres se consacreront à la définition d’un référentiel de sécurité, aux small cells et aux radio-télécommunications sécurisées pour les pompiers ou la police. 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle