L'Usine Auto

La sous-traitance française poursuit sa croissance

Frédéric Parisot , ,

Publié le

Sans retrouver son niveau d’avant 2008, le marché de la sous-traitance française vient de connaître sa deuxième année de croissance consécutive.

La sous-traitance française poursuit sa croissance © D.R.

Selon des estimations fournies par les organisateurs du salon Midest, l’activité de sous-traitance aurait généré en France un chiffre d’affaires total de 72,84 milliards d’euros en 2011 (dont 59,85 milliards d’euros pour les entreprises de plus de 20 salariés). Par rapport à 2010, cela représente une augmentation de 7,14 % en valeur, ce qui place la France juste en-dessous de la moyenne de l’Union européenne (7,65 % de croissance en 2011 pour l’Europe des 27).

L’activité est dopée par l’export, qui représente 26,8 % des ventes des sous-traitants français en 2011, et progresse plus vite que l’importation. Des exportations qui sont effectuées à 80 % à destination de pays européens.

Tous les secteurs à la hausse ou presque

Tous les secteurs voient leurs indicateurs à la hausse, et on note une croissance particulièrement élevé des volumes de production dans les activités de travail des métaux : +18,47 % pour les métiers de la forge, +12,73 % pour les activités de traitement de surfaces, +9,46 % pour le décolletage, +7,98 % pour la frappe à froid et +7,49 % pour la fonderie.

Les activités liées à l’électronique, en revanche, connaissent une progression légèrement inférieure à la moyenne (+6,15 % pour la sous-traitance électrique et électronique, et +4,95 % pour l’assemblage de cartes). La sous-traitance en plasturgie a connu elle aussi une hausse mesurée de ses activités, avec +6,31 % pour la réalisation de pièces techniques en matières plastiques, +5,41 % pour la transformation d’élastomères et +4,21 % pour les fabricants de moules et d’outillages d’injection plastique. Enfin, seul secteur à enregistrer une baisse de son activité, la sous-traitance dans l’industrie textile aurait perdu 4,48 % de ses volumes de production par rapport à l’an dernier.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte