La sortie de l'euro "plus une priorité", selon Bardella (RN)

PARIS (Reuters) - Jordan Bardella, tête de liste du Rassemblement national aux élections européennes, a confirmé lundi que la sortie de l'euro n'était plus une priorité pour le mouvement d'extrême droite et fait valoir que l'Europe pouvait être "quelque chose de bien".
Partager
La sortie de l'euro
Jordan Bardella (photo), tête de liste du Rassemblement national aux élections européennes, a confirmé lundi que la sortie de l'euro n'était plus une priorité pour le mouvement d'extrême droite et fait valoir que l'Europe pouvait être "quelque chose de bien". /Photo prise le 13 janvier 2019/REUTERS/Christian Hartmann

Ce jeune homme de 23 ans, qui se décrit comme "pragmatique" et "pas idéologique", a lancé dimanche la campagne pour les élections européennes du 26 mai aux côtés de Marine Le Pen.

"Sur l'euro, il faut être très clair, pendant l'élection présidentielle (de 2017-NDLR), on n'a pas réussi à convaincre sur cette question. Je pense que la sortie brutale qu'on a voulu proposer sur l'euro, sur l'Union européenne, a fait peur à beaucoup de Français", a-t-il déclaré sur BFM TV.

"Je crois qu'en politique, c'est aussi un gage d'honnêteté que de reconnaître que les solutions qu'on a proposées n'étaient peut-être pas en adéquation avec ce qu'attendaient les Français. (...). Aujourd'hui, il y a d'autres priorités. Je crois que pour l'instant, la sortie de l'euro n'est plus une priorité", a-t-il ajouté en suggérant comme priorités la baisse des impôts et la réduction de l'immigration.

Le RN, a-t-il suggéré, s'accommode très bien d'une Europe "en train d'évoluer", où des partis d'extrême droite (Ligue de Matteo Salvini en Italie, FPÖ en Autriche) arrivent ou participent au pouvoir.

"S'il s'agit demain de régler la question de l'immigration avec M. Salvini, je pense qu'on peut trouver un certain nombre de points d'accord", a dit Jordan Bardella.

"L'Europe, ça peut être aussi quelque chose de bien. Ça peut être aussi une espérance. Ça peut aussi être quelque chose de positif pour les nations", a-t-il dit.

(Danielle Rouquié, édité par Yves Clarisse)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS