La société toulousaine MobilityUrban entre en Bourse début avril

TOULOUSE (Reuters) - La société toulousaine MobilityUrban, spécialiste de la mobilité électrique légère en France, a annoncé mardi son entrée en Bourse, sur le marché libre d’Euronext Paris début avril.
Partager

Cette entreprise, créée en 2012 sous forme de site de e-commerce puis qui a ouvert une boutique en 2014 à Toulouse et une à Paris en 2016 pour commercialiser ses trottinettes électriques et roues électriques, envisage cette introduction en Bourse accompagnée d’une levée de fonds de 450.000 euros.

"Ces opérations financières vont permettre le développement de l’enseigne en France, notamment avec l’ouverture de quatre nouvelles boutiques à Lyon, Strasbourg, Marseille et Bordeaux d’ici 2018, ainsi qu’une ouverture à l’export en Europe", souligne Christophe Bayart, le PDG fondateur de MobilityUrban, qui souhaite aussi lancer des sites Internet sur les marchés allemand et espagnol.

Avec un chiffre d’affaires prévisionnel de 685.000 euros, la société toulousaine attend l’introduction et la levée de fonds pour donner un coup d’accélérateur à sa croissance et vise d’ici 2020 un chiffre d’affaires à 5 millions d’euros.

"Avec cette entrée en Bourse, nous voulons étoffer notre réseau d’ambassadeurs de ce secteur en pleine expansion, tout en gardant des boutiques de proximité pour conseiller nos clients sur nos produits", assure Christophe Bayart qui envisage cette introduction comme "un gage de sérieux" pour son entreprise comptant aujourd’hui trois salariés.

Cette introduction en Bourse est suivie par Louis Thannberger, célèbre banquier d’affaires.

"Le secteur de la mobilité urbaine légère est un produit dans l’air du temps, une activité pérenne qui plait aux investisseurs, c’est pourquoi l’entrée en Bourse de MobilityUrban permettra à l’entreprise d’être plus visible, plus lisible et plus crédible quant à son développement", note Louis Thannberger.

MobilityUrban réalise environ 40% de ses ventes sur Internet, 60% en boutique.

Selon les dernières études sur la mobilité électrique légère en France, près de 20.000 personnes utilisent actuellement ces nouveaux modes de déplacements propres allant du vélo électrique, au gyroroue ou monocycle et trottinette électrique.

(Julie Rimbert, édité par Yves Clarisse)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

AVRIL

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Ingénieur-e Qualité /Navigabilité F/H

Safran - 09/11/2022 - CDI - Niort

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

90 - BELFORT

Réfection des halls 19 rue Lumière

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS