Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

La société de transports Michaux à Sedan mise en liquidation

, , ,

Publié le

Après sa procédure de sauvegarde en février 2016 et son redressement judiciaire en mars 2017, la société Transports Michaux implantée à Sedan (Ardennes) a été mise en liquidation judiciaire par le tribunal de commerce de Sedan le jeudi 15 juin. L'ensemble des 87 salariés va être licencié.

La société de transports Michaux à Sedan mise en liquidation
Les Transports Michaux disposaient d'une flotte d'environ 250 véhicules.
© capture écran Youtube

Spécialisé dans le transport international, notamment dans le juste-à-temps et les flux tendus, la société des Transports Michaux, implantée depuis 1984 à Sedan (Ardennes), traverse des difficultés depuis déjà plusieurs années. Le tribunal de commerce de Sedan a décidé de mettre cette PME familiale en liquidation, le 15 juin. Les 87 salariés de l'entreprise seront licenciés.

Il y a un peu plus d'un an, Transports Michaux était contraint d'abandonner son antenne de Reims (Marne), de vendre les bâtiments de la zone industrielle Pompelle et de licencier déjà une quinzaine de personnes. Cette légère restructuration avait permis de recentrer l'activité dans les Ardennes mais pas de renflouer la trésorerie de l'entreprise.

Malgré la prolongation d'activité décidée en mars 2017 par l'organisme consulaire, son dirigeant, Evonic Colléaux, et l'administrateur judiciaire désigné, Me Nicolas Torrano, n'ont pas été en mesure de trouver un repreneur même si l'entreprise Simon de Rethel (Ardennes) avait un moment noué des discussions, sans toutefois pousser plus loin son intérêt. 

Comptant un passif de six millions d'euros, l'entreprise sedanaise a à la fois été victime d'un secteur très concurrentiel, de la forte compétition avec les pays de l'Est, de la perte de plusieurs marchés, et de la délocalisation de plusieurs gros clients comme la Sopal à Givet (Ardennes) et Electrolux, parti de Revin (Ardennes) pour fabriquer en Pologne. Ce qui lui a fait perdre du volume d'affaires.

Les Transports Michaux, qui ont employé jusqu'à 200 salariés, disposaient d'un parc logistique de 30 000 m² d'entrepôts, exploitaient une flotte d'environ 250 véhicules et réalisaient un chiffre d'affaires de 15 millions d'euros.

Pascal REMY

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle