Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

La société de drones chinoise Ehang choisit Lyon pour son centre de R&D européen

, , ,

Publié le

Le concepteur de drones chinois Ehang va implanter à Lyon (Rhône) son premier centre de développement hors de Chine. Il prévoit de créer une cinquantaine d’emplois en trois ans.

La société de drones chinoise Ehang choisit Lyon pour son centre de R&D européen
Centre de commandement de drones de la société Ehang à Canton.
© Vincent Charbonnier

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

La société chinoise Ehang a choisi Lyon (Rhône) pour implanter son premier centre de recherche-développement européen de drones. Une cinquantaine d’emplois devrait être créée dans les trois ans. Ce centre, le premier hors de Chine de la société chinoise, sera tourné vers les marchés d’Europe de l’ouest et d’Afrique du nord. L’entreprise compte effectuer des tests de vols stationnaires sur un site aéroportuaire de la région.

Ehang est spécialisé dans le développement de drones taxis et de drones dédiés au transport logistique. La société fondée par Hu Huazhi dispose d’un centre de commandement et d’essai sur le site d’un ancien parc d’attractions près de Canton. Les drones que ses équipes conçoivent peuvent transporter jusqu’à 280 kg de charge utile, et des personnes jusqu’à 300 mètres de hauteur.

Tous ces engins sont pilotés automatiquement, à distance, à partir de son centre cantonais. 150 personnes travaillent en recherche-développement au sein de la société chinoise présidée par Hu Huazhi qui sera à Lyon le 26 novembre pour officialiser son implantation lyonnaise avec le président de la métropole de Lyon, David Kimelfeld.

Des investisseurs chinois

Ce dernier avait conduit en mai 2018 une mission à Canton avec le maire de Lyon, Georges Képénékian, au cours de laquelle il avait rencontré le patron d’Ehang et lui avait vanté les atouts de la métropole lyonnaise. Une mission prolongée en août par la signature d’un accord avec la ville de Canton relatif aux Smart Logistics. Pour David Kimelfeld, "cette implantation du groupe Ehang vient illustrer le positionnement innovant de la métropole de Lyon, toujours plus impliquée dans les nouvelles mobilités et l’ingénierie de pointe".
Avec vingt-trois entreprises présentes, la Chine est aujourd’hui le sixième investisseur étranger dans la métropole lyonnaise. Parmi elles, figurent en particulier Elkem Silicones, filiale du groupe ChemChina, et Yingli Green Energy, fabricant de composants dans le domaine photovoltaïque.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle